Clicky

Ella Fitzgerald

Une des plus grandes artistes de renommée mondiale,  dont la brillance de la voix pouvait briser un verre! Ca, c’est Ella Fitzgerald à l’état pur!…. Cela valait bien un “billet de Pierre” pour elle!…. Nous avons eu la chance de pouvoir l’écouter assez souvent ,  notamment à Saint Jean de luz, puis à Vitoria en  Espagne en compagnie de Oscar Peterson, mais aussi de Joe Pass.

la superbe Ella Fitzgerald!

Ella était vraiment (elle nous a quittés en 1996) une grande musicienne, capable de scatter avec les plus grands, de chanter des bossas ou des succès des beatles avec autant de réussite que les chansons de Broadway. Née en 1918, elle avait fait ses débuts dans l’orchestre de Chick Webb, prenant la direction du big band en 1939 pendant deux autres années. Par la suite,elle a été de toutes les rencontres, triomphant sur les scènes du monde entier dans  tous les styles, avec une immense joie de vivre, une capacité fantastique de pouvoir improviser, en swingant et avec cette voix juvénile qui ne l’a jamais quittée.

Nous possédons tous ses disques, tous dignes d’éloge, toutes ses videos aussi, notamment avec l’orchestre de Duke Ellington. A ce sujet, l’un des moments les plus fous de sa carrière a été la rencontre de ce grand Monsieur du jazz, mais surtout de Ray Nance (“Il don’t mean a thing”) au festival de Juan les Pins!. La collaboration avec Ellington a été féconde . Le “Duke Ellington song book” est une pure merveille (1957 (verve)..Ella a aussi réussi de splendides enregistrements avec Count Basie. J’ai personnellement un faible, mais je ne dois pas être le seul,  pour “Ella et Basie -“on the sunny side of the street” (1963 Verve). Les ‘enregistrements en duo avec Louis Armstrong sont de purs chefs d’œuvre (“Porgy and bess” 1958 (verve). Mais beaucoup de connaisseurs ont souvent cité son concert à Berlin  en 1960,  avec le célèbre “Mack the knife”, mais aussi le vertigineux “how high the moon”….

un de ses plus beaux disques…

Il y aurait tant de choses à dire sur Ella, qui a fini sa vie rongée par le diabète, en faisant aussi le bien autour d’elle (elle s’occupait des enfants). On l’a comparée à Billie Holiday,  laquelle avait un tonalité et un répertoire plutôt triste. Mais chacune des deux artistes nous ravit à chaque écoute de son chant. Je la rapprocherai pour ma part à la merveilleuse Dinah Washington .

Ce qui faut retenir à mon sens d’Ella, c’est une grande aisance sur l’ensemble du répertoire,un immense talent, un don exceptionnel ,  une grande joie d’enfant, l’envie permanente de transmettre le bonheur dans ses tours de chant, une fraicheur de tous les instants et des prouesses vocales à couper le souffle!….
Elle a,  Ella, tout ce qui faut pour se faire aimer…..

Billie Holiday et Ella!…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Parlez-en à vos amis

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*