Clicky

Nat qui colle à la peau….

Etes-vous comme moi?……. A inspecter votre collection de cds et en ne parvenant pas toujours  à choisir celui,  qui,  sur le moment,  va vous remplir de bonheur….Souvent , pour ma part, suite à cette contemplation, je finis par Nat King Cole!…Il me met en joie et exauce tous mes voeux. Relax, sérénité, swing souple, envie de rester, de rêver….

L’achat d’un récent coffret de Cole ( loin d’un pot de colle !)  m’a donné l’envie de ce billet…

Si vous connaissez  peu ce grand musicien, n’hésitez pas à l’achat ou au téléchargement. Allez, soyez sympa, préférerez l’achat…

Nat King Cole trioVoulez-vous mon avis ? Choisissez de préférence les sessions de 1940 à 1950. Nat y joue et chante en trio (avec Irving Ashby (g) , et pour la fin de la décennie avec des congas. Il est partout merveilleux et spécialement of course sur “sweet Lorraine” (1940). Pensez aussi aux sessions avec Lester Young (1945. Verve). Allez voir encore du côté des fameux concerts du JATP en 1946 (le solo du “body and soul”!!!!). Pour ces moments fantastiques de swing notamment avec Les Paul (g), Nat se cachait  sous le pseudo de Shorty Nadine.

Je vous conseille enfin et surtout,  la session  “After midnight” (1956) , la merveille des merveilles,  avec Willie Smith (as), Stuff Smith (violin), et Harry Edison (tp). Parlez en à Stan Laferrière,  spécialiste en France du “King” à nous!….

Que vous dire de plus, mis à part que nous sommes nombreux à adorer ce musicien,  qui,  à partir de 1950,  est devenu une vedette mondiale. J’aime moins cette dernière période chez Capitol. Les arrangements sont souvent anti swing, mais Nat King Cole, que ce soit pour les enfants ou au moment de Noël,  ou dans n’importe quel autre contexte, est toujours très attractif, par sa prononciation, (notez comme il ouvre grand sa bouche…), son grand sens de la mise en place rythmique, sa voix profonde, enchanteresse, sensuelle….

Nous avons l’immense chance d’avoir à notre disposition son impressionnante discographie, mais aussi des dvds superbes de ses émissions à la télé américaine,  avec des invités de grande classe (Stan Getz, Coleman Hawkins, Illinois Jacquet, Harry Belafonte, Sammy Davis Jr, ou Ella Fitzgerald. Il existe aussi, toujours en dvds,  les “snadder”,  sorte de clips de l’époque,  dans lesquels Nat est souvent en trio.

Vraiment un Nat qui colle à la peau des amateurs de jazz!…..

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

1 Commentaire

  1. Salut Pierre,

    Reçoit aussi mes meilleurs voeux ainsi que ceux des musiciens du Big Band Côte Sud qui continue son bonhomme de chemin dans le répertoire Latin et qui sera au festilatino organisé par le Conservatoire de DAX, le Jeudi 26 février prochain à l’Atrium

    Amitiés

    Michel LESGOURGUES

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*