Clicky

Hammond grand regret…..


En relisant mon dernier billet sur Milt Buckner, je me suis aperçu que j’avais oublié de citer des organistes importants au même titre que Eddie Louiss, ou encore , Emmanuel Bex et Patrick Villanueva déjà mis en valeur…Je vais donc complèter cette liste. Mais, avant cela, quelques mots sur cet instrument monumental….

L’orgue Hammond est fascinant. C’est une belle machine avec tout un tas de boutons, de tirettes, deux claviers, un clavier basse, et une cabine leslie. Désolant pour beaucoup de musiciens, mais il est tellement complet , que les organistes, remplacent souvent les autres musicos, comme le bassiste, ou même les cuivres. Il faut voir comment Will Bill Davis, notamment , “joue de l’orchestre”. L’orgue hammond, et surtout le mythique B3 (sorte de Rolls en la matière), est bourré de gadgets, plus électriques (à sa création) qu’électroniques. Des gens plus savants que moi pourraient vous parler des heures de l’Hammond. Il faut se reporter au numéro 590 (mars 2008) de “Jazz magazine”. On y découvre, grâce à Stefan Patry, tous les secrets de cet instrument qui ressemble à une cabine de pilotage d’un Boeing!….On y apprend notamment qu’il existe “un système de percussion qui bloque une ou plusieurs harmoniques juste après leur émission. A remarquer aussi, le fameux “Key click, phénomène aléatoire inhérent à l’instrument original, dû au contact électrique des touches”. Hélas, le B3 n’est plus fabriqué depuis la mort de son inventeur Laurens Hammond en 1974. Les grands progrès de l’electronique ont permis au son Hammond d’être imité, mais jamais remplacé.

Chez les champions de cet instrument magique, on a tendance à citer immédiatement Jimmy Smith. C’est en effet ce dernier, qui a fait connaître au grand public, dès 1956, les possibilités et le climat particulier de l’instrument ( à écouter “the sermon”, mais aussi des magnifiques albums édités par “Blue note” et surtout par “Verve”..). Et puis, outre Milt Buckner et Will Bill Davis, il ne faut pas oublier Fats Waller (le B3 n’était pas né, mais l’orgue sonnait merveilleusement bien dès 1926!!…), Count Basie (aussi!), Bill Doggett (son “Honky tonk! en 1956), Jackie Davis “tigre de l’Hammond”, peu connu en France, Lou Benett, un martiniquais installé à Paris dans les années 60 (“Amen”, générique de “salut les copains”), Richard “Groove” Holmes, Paul Bryant , Jack Mac Duff (un des chefs de file de l’époque “churchy”), Lonnie Smith , (le plus oriental!…), Shirley Scott, que l’on réveillait en pleine nuit comme Marie Lou Williams pour participer aux boeufs des mecs, dont le saxophoniste Eddie “lockjaws” Davis!…Jimmy Mac Griff, que j’étais allé applaudir à Gélos (64) à la fin des années 60 (t’en souviens -tu Marc Alibert?…).

Je conserve pour la fin Joe de Francesco, un grand virtuose swingman, que l’on a applaudi il y a peu de temps sur la côte basque. Je vous avais parlé dans cette série des billets de sa participation aux cds Aebersold, des mines pour les musiciens qui jouent chez eux….. Il faut aussi ne pas omettre Rhoda Scott, qui avait connu un joli succès “yéyé” dans les années 60, dans un style plutôt gospel. Elle est devenue au fil des ans, une artiste réclamée par les plus grands, et on découvre chez elle, un grand talent associé à un swing, que, pour ma part, je n’avais pas soupçonné!…

Enfin, pour la route, un régional de l’étape sur la côte basque, un gars bien de chez nous, bourré de dynamisme et de swing (désolé de répéter ce mot, mais je n’en ai pas d’autres!..), j’ai le grand plaisir de citer Arnaud Labastie!!!!. Nous avons ainsi , tout près de chez nous, un de ceux qui font vivre avec un groove énorme, le jazz le plus talentueux et le plus musclé aussi!….Il faut aller l’écouter avec le Hammond quartet.

Si j’en ai oublié …des très grands…, ajoutez-les dans la petite case qui vous est réservée…..A fond les tirettes, leslie en toupie, basses grondantes aux pieds, les deux claviers mangés par les doigts….Le hammond continue à prendre son envol!…..

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

10 Commentaires

  1. Merci Pierre d’attirer notre attention sur ce merveilleux instrument qu’est l’orgue Hammond ainsi que les jazzman qui l’ont choisi pour notre plus grand plaisir. On peut citer un livre de référence sur cet instrument : The Hammond organ : beauty in the B by Mark Vail – Miller Freeman books 1997 ou ultérieur. Je connaissais Rhoda Scott par ses enregistrements jusqu’à ce que je puisse l’écouter en direct à Périgueux (MNOP août 2008) en compagnie de Plas Johnson ts et Lucien Dobat dms. Quelle musicienne extraordinaire, quel swing et surtout une formidable maitrise de l’instrument. Son jeu sur le pédalier est tout à fait comparable à la ligne de basse variée et adaptée d’un contrebassiste, sans parler ded son jeu de mains sur les 2 claviers supérieurs, elle exploite à fond toutes les possibilités de l’orgue. J’ai eu le privilège d’écouter et de voir en direct certains des plus grands organistes de jazz, mais Rhoda Scott est certainement une des plus grandes organistes, à ne surtout pas manquer si elle passe près de chez vous. Rappelons aussi qu’il est encore possible de télécharger l’émission de Jean Marie Masse sur swing FM (www.swingfm.asso.fr) à propos du merveilleux Jackie Davis.
    A déguster !
    Christian Declume

  2. et les amis, n’oubliez pas “brother” Jack Mc Duff…
    si simple mais tellement musical
    entre autre un merveilleux enregistrement avec mon chouchou “Rashaan” Roland Kirk
    une somptueuse version de “to late now”
    plein de bonheur à vous tous Carl

  3. Coucou Stéphane. Très heureux de te voir apparaître dans le blog!…Tu as raison. J’ai fixé mes choix sur ceux que je connais bien et j’ai fait l’impasse sur les dernières tendances…Tu sais, j’ai un gros problème…Pour comprendre et apprécier, il me faut un peu de temps..Remarque pour De Francesco, c’est allé assez vite…Un bout de disque…et c’était bon…Avec les musiciens que tu as ajoutés, on va arriver à avoir cité (avec Jipi) les principaux…

    Dans la scène locale, bien sûr que je connais Hervé Saint Girons!…Mais je ne le connais vraiment que comme pianiste.Je n’ai pas eu l’occasion de vraiment l’écouter sur son orgue….Ecoute, on va l’ajouter avec plaisir à notre panthéon…Salut Hervé!…

    Oui, on se retrouvera très vite…Je reviens en août avec l’alto que tu connais bien. pas facile dans le boeufs, car il faut transposer par rapport à certaines habitudes…Tu connais le truc…Mais, C’est plus simple dans l’avion. Plus le sax est grand, plus ils ont peur que ce soit un bazooka!…On va essayer de jammer sur “lester leaps in” ou autres chose…

    Amitiés de sax!

  4. Salut Pierre, heureux de voir ton dynamisme, toutefois il serait aussi judicieux que didactique de citer sans avoir à s’arrèter au stand des années 50 !! Larry Young, Sam Yahel, Dan Wall (qui joue aussi les basses au pied !!),Don Patterson, Freddie Roach, Freddie Jackson, Big John Patton, Ronnie Foster, Earl Van Dyck, même Emmanuel Riggins !! et le compositeur de “Happy Days” qui était aussi un organiste !!et il y en a encore………….. quand à la scène locale il en manque un dans ton article, un musicien incontournable Bordelais , Hervé St Guiron, une main gauche ahurissante !!!, en passant je prêche pour ma paroisse va voir sur Youtube à “Soul Open Minds” et tu te feras une idée du bonhomme dans un tout nouveau 4tet, et au fait, sans faire le rasoir ………………….. eddie Louiss s’écrit EDDY, bien que je puisse me tromper,province oblige !!! Tu vois Pierre, sans polémiques, que la voiture musique peut quitter les stands et aller bien plus loin, vers un Jason Lindner, mais là, il y aura surement arrêt au stand pour de plus amples explications !! bises et à très vite sur la côte pour une petite jam…………..Amitié Stef Barbier

  5. Dans le dernier “jazzmag Jazzman”, Eddie Louiss raconte que son hammond, c’est comme une bagnole. Il sait conduire, mais ne sait pas comment ça marche. Il ne le bricole jamias, contrairement à Lou Bennett, qui savait le réparer.J’ai le souvenir d’une soirée à Hinx. Le concert allait commencer dans un quart d’heure. l’hammond de Lou fumait!…Lou avec son chapeau sur la tête nous a fait un grand sourire. Il est parti chercher une lampe de poche, un chalumeau! et un tourne vis. Il s’est affairé dans la ventre de l’orgue avec plein de fils et de lampes partout…Il a réussi son intervention!!quelques minutes vant le concert!…ouf!….Il paraît que ça arrivait souvent!…

  6. Bien Jipi! Je connais ce musicien. On l’ajoute avec plaisir!…

  7. A ne pas oublier, un organiste trop méconnu à mon goût : Larry Young que j’ai découvert dans les années 70 dans le Lifetime de Tony Williams au côté de John McLaughlin. Il a joué avec Miles Davis notamment dans Bitches Brew et aussi avec Jimi Hendrix.

    Allez découvrir son imposante discographie sa vie et sa musique sur un site qui lui est consacré http://www.larryyoungmusic.com/

  8. Arnaud n’a pas (encore!) de B3. Mais il a un Yamaha , je crois, qui a un jeu d’Hammond superbe….Donc pour le jeu de jambes,tu peux encore dormir sur tes deux leslies, Patrick. Mais….il nous étonne tant!…Il arrache vraiment…..

  9. Je suis honoré de me voir figurer dans cette inventaire ! (qui n’est heureusement pas qu’un cimetière…)
    Concernant Rhoda Scott, qui est la première organiste que j’ai entendue de ma vie, j’ai eu la chance ces dernières années de converser musicalement et verbalement avec elle plusieurs fois. Bien que n’étant qu’un modeste sympathisant du swing moi-même, je peux témoigner qu’elle swingue QUANT ELLE LE VEUT ! Dans la tradition américaine de l’entertainement, l’objectif est avant tout de satisfaire le public, et je crois que le grand public, auquel elle a eu accès par Eddie Barclay dans les années 1960, ne s’intéresse pas spécialement au swing. Elle est venue faire une Master Class au conservatoire où existe dorénavant une classe d’orgue Hammond, et elle nous a montré sans aucun doute qu’elle est une grande dame de la musique tout court, avec ou sans swing.
    Quant à ce jeune Arnaud Labastie (enfin plus si jeune, pouf pouf), il m’inquiète sans l’avoir entendu à l’orgue, car vu ce qu’il produit au piano, il va falloir que je travaille sérieusement mon jeu de jambe pour rester dans la course.
    Arnaud, passage au scanner pour détecter le dopage mécanique de ton B3 !!! Amitiés à tous, Patrick

  10. salut Pierre
    sais-tu que je suis dans le dernier CD d’ Eddy Louiss?
    tu me diras, je l’ai appris par la presse…
    bises
    Carl

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*