Clicky

Bayonne…on y était!

Affiche fêtes de Bayonne 2016Ah la tradition!…. On ne pouvait manquer les fêtes de Bayonne!…. Le grand rendez-vous avec les copains, avec la musique, avec la gaité… bref avec tous ceux qui aiment la fête!…… Et on en avait tellement besoin!….. Il a été question de les interdire. Le maire Jean René Etchegaray s’est rangé à l’avis des bayonnais, lesquels ne pouvaient concevoir un tel renoncement. On est basque ici!… un peu têtus et fiers… Mais nous voulons avant tout exister dans un climat délétère entretenu par les médias.police 4909546lpw-4909544-jpg_3692518

La fête a été belle. Voir tout ce monde dans les rues en train de sourire, d’embrasser tout le monde y compris les nombreux  africains vendant leurs babioles, eh bien!….. ça nous a remonté le moral!.  On ne pensait plus aux risques d’attentats, aux hommes cagoulés et vêtus de noir postés sur le toit de la mairie aux côtés des statues portant le foulard rouge. Personne ne s’en souciait. Ça dansait, ça chantait “le vino griego” (l’exploit de l’aviron était dans le cœur de beaucoup).

Mais nous aimerions tant que dès l’an prochain, les pistolets mitrailleurs soient remplacés par des guitares….thumbnail_fille-accordeon[1]Tout le pays basque était remonté dans la capitale du Labourd pour un Dantzari dense et joyeux devant le château vieux. Quel plaisir que d’écouter ces muxikos avec les  txistus, les accordéons, les violons qui faisaient bouger la foule dans un ballet très organisé mélangeant les générations. Le tout sourire aux lèvres.

Pierre Fagalde et Jérôme Etcheberry

Pierre Fagalde et Jérôme Etcheberry

Vous le savez. C’est une de mes passions. Sa majesté le jazz a eu droit de cité. Le Roi Léon avec son créateur à la batterie, veillait sur l‘Alexander big band qui a fait vraiment bouger le “bar du musée”, surtout quand la chanteuse Roxane poussait haut ses envolées nourries de gospel…. Arnaud Labastie pouvait être fier de son groupe qui accueillait le formidable trompettiste Jérôme Etcheberry. Saluons aussi ces groupes de musiciens jouant en  acoustique,  qui passent en accélérant le pas devant les bars crachant les décibels excessifs des tubes d’aujourd’hui .

Alors, faute de pokemons Go, on a tous attrapé des pokeswing,  et nous sommes revenus ravis de cette grande farandole rouge et blanche.

Viva Bayona!

police-duverdier

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis