Une petite histoire courte et synthétique des Big Bands de jazz

La tradition des big bands de jazz remonte aux premières décennies du 20e siècle, lorsque le jazz émergeait comme un genre musical distinct. Les big bands étaient des ensembles de jazz composés de nombreux musiciens, souvent organisés en sections de cuivres, de bois et de rythme. Ces orchestres étaient connus pour leur son puissant et leur capacité à jouer des arrangements complexes et dynamiques.

Un des premiers et des plus célèbres big bands de jazz était l’orchestre de Count Basie, qui a contribué à populariser le style de jazz swing dans les années 1930 et 1940. D’autres grands noms incluent Duke Ellington, Benny Goodman, Glenn Miller, Tommy Dorsey, et Artie Shaw. Chacun de ces orchestres avait sa propre sonorité distinctive et a contribué à façonner l’histoire du jazz.

Un big band de jazz en concert

Les big bands étaient souvent composés de sections de trompettes, de trombones, de saxophones, ainsi que d’une section rythmique. La formation la plus traditionnelle emploie quatre sections instrumentales, appelées aussi pupitres : les saxophones (deux saxophones alto, deux saxophones ténor et un saxophone baryton), les trombones (au nombre de quatre, le quatrième étant souvent un trombone basse), les trompettes (également au nombre de quatre, utilisant parfois des cornets ou bugles), et la section rythmique (piano, contrebasse et batterie, parfois complétés par la guitare et diverses percussions). Les big bands peuvent également inclure d’autres instruments tels que le tuba, la clarinette, la flûte, le cor d’harmonie, etc Ces ensembles étaient connus pour leurs arrangements sophistiqués et leurs solistes talentueux.

Les big bands ont joué un rôle majeur dans l’histoire du jazz, en popularisant le genre à travers des enregistrements, des émissions de radio et des tournées. Leur influence s’est étendue à d’autres genres musicaux, et leur héritage perdure dans la musique contemporaine.

Les premiers big bands de jazz ont joué un rôle crucial dans l’essor et l’évolution du jazz. Voici quelques-uns des orchestres les plus emblématiques et leurs membres :

Orchestre de Duke Ellington : Formé en 1924, Duke Ellington a transformé un groupe existant en un big band de douze musiciens. L’orchestre a accueilli de grands noms du jazz tels que Barney Bigard, Bubber Miley, Oscar Pettiford, Billy Strayhorn, Jimmy Hamilton, Ben Webster, Johnny Hodges, et bien d’autres.

The Count Basie Orchestra : Dirigé par Count Basie, cet orchestre a accueilli des musiciens légendaires tels que Horace Silver, Cedar Walton, Bobby Timmons, Keith Jarrett, Curly Russell, Benny Golson, Hank Mobley, Johnny Griffin, Wayne Shorter, Lee Morgan, Woody Shaw, Terence Blanchard, Freddie Hubbard, Clifford Brown, Wynton Marsalis, et Curtis Fuller.

Le quintet du Hot Club de France : Ce groupe de jazz français, formé en 1934, comprenait le guitariste Django Reinhardt, le violoniste Stéphane Grappelli, les guitaristes Joseph Reinhardt et Roger Chaput, ainsi que le contrebassiste Louis Vola1.

Ces orchestres ont contribué à façonner le son du jazz et ont accueilli certains des musiciens les plus talentueux de leur époque. Leur influence perdure dans la musique contemporaine, et leur héritage continue d’inspirer de nouvelles générations de musiciens.

Les big bands de jazz ont joué un rôle majeur dans l’ère du swing, influençant la musique populaire et marquant l’histoire du jazz. Voici quelques-uns des big bands les plus influents de cette période :

Benny Goodman Orchestra : Surnommé “The King of Swing”, Benny Goodman a été l’un des artisans les plus influents du développement du style swing. Son orchestre a connu un grand succès et a contribué à populariser le swing à travers des enregistrements et des performances live.

Duke Ellington Orchestra : Dirigé par Duke Ellington, cet orchestre a été l’un des plus emblématiques de l’ère du swing. Ellington, en tant que compositeur et arrangeur talentueux, a façonné le son distinctif de son orchestre, contribuant ainsi à l’évolution et à la popularisation du swing.

Count Basie Orchestra : L’orchestre de Count Basie a également joué un rôle majeur dans l’ère du swing. Avec son style unique et son énergie dynamique, cet orchestre a laissé une empreinte indélébile sur la musique de cette époque.

Glenn Miller Orchestra : Sous la direction de Glenn Miller, cet orchestre a connu un immense succès avec des tubes tels que “In the Mood” et “Moonlight Serenade”. Le son distinctif de cet orchestre a contribué à populariser le swing à l’échelle mondiale.

Ces orchestres, parmi d’autres, ont contribué à façonner le son du jazz de l’ère du swing et ont laissé un héritage durable dans l’histoire de la musique populaire.

Le Big Band de Quincy Jones a joué un rôle significatif dans l’histoire du jazz. Quincy Jones, en tant que compositeur, arrangeur et chef d’orchestre, a dirigé un ensemble de musiciens talentueux qui ont contribué à façonner le son distinctif de son big band. L’album “Big Band Bossa Nova”, sorti en 1962, est l’un des enregistrements les plus emblématiques de cet orchestre. Cet album a été salué pour son utilisation novatrice des rythmes de bossa nova dans les arrangements pour big band.

L’Influence des Big Bands de Jazz sur la Musique Populaire
Les big bands de jazz ont exercé une influence majeure sur la musique populaire à travers plusieurs aspects. Le style de jazz swing, popularisé par des big bands tels que ceux de Count Basie, Duke Ellington, et Glenn Miller, a eu un impact significatif sur la musique populaire des années 1930 et 1940. Ce style a contribué à l’émergence de la danse swing et a influencé de nombreux artistes de l’époque.

Artistes Populaires Influencés par les Big Bands de Jazz
Plusieurs artistes populaires ont été influencés par les big bands de jazz, notamment Frank Sinatra, Michael Bublé, Natalie Cole, et Harry Connick Jr. Ces artistes ont puisé dans l’esthétique et le répertoire des big bands de jazz pour façonner leur propre style musical, contribuant ainsi à perpétuer l’influence durable de ces orchestres emblématiques sur la musique populaire.

Pour conclure.

L’histoire des big bands de jazz est une saga fascinante qui a façonné l’évolution de la musique populaire. Au début des années 1930, le jazz a donné naissance au style du swing, caractérisé par son rythme entraînant, sa section de cuivres brillants et la mélodie expressive chantée ou jouée par les solistes. Cette ère du swing a été marquée par l’émergence de grands orchestres, tels que ceux de Duke Ellington, Count Basie, Benny Goodman, et Glenn Miller, qui ont défini une génération et inspiré les générations suivantes.

Les big bands ont joué un rôle crucial dans la popularisation du jazz, en offrant une musique entraînante qui a conquis un large public et a fait vibrer les amateurs et néophytes. Ces orchestres massifs, composés d’une quinzaine de musiciens ou plus, représentaient la quintessence de cette période fascinante pour les amateurs de jazz. Avec une section rythmique dynamique et des cuivres puissants, les big bands ont insufflé une nouvelle énergie dans chaque concert et ont rendu la musique accessible à un large public.

Des artistes légendaires tels que Duke Ellington, Count Basie, Benny Goodman, et Glenn Miller ont dirigé des orchestres emblématiques qui ont laissé une empreinte indélébile dans l’histoire du jazz. Leurs compositions, arrangements et performances ont contribué à populariser le jazz à travers des enregistrements, des émissions de radio et des tournées.

L’influence des big bands de jazz s’est également étendue à la musique populaire, inspirant des artistes tels que Frank Sinatra, Michael Bublé, Natalie Cole, et Harry Connick Jr. Ces artistes ont puisé dans l’esthétique et le répertoire des big bands pour façonner leur propre style musical, contribuant ainsi à perpétuer l’influence durable de ces orchestres emblématiques sur la musique populaire. Enfin, les big bands de jazz ont continué à évoluer et à s’adapter à de nouveaux courants musicaux, rencontrant la musique classique, le jazz fusion, la musique latine, le rock, le “Sound Painting”, la pop music, et bien d’autres genres. Leur héritage perdure dans la musique contemporaine, témoignant de leur capacité à innover et à explorer de nouveaux horizons musicaux.

En somme, l’histoire des big bands de jazz est une saga riche en créativité, en virtuosité et en diversité, qui continue d’inspirer et d’enchanter les amateurs de musique à travers le monde.

Commentaires
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajoutez votre grain de sel à cet article

Votre email ne sera pas publiéLes champs requis sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.