Clicky

Eddie “Lockjaw” Davis

Un des mes chouchous! Pour beaucoup d’amateurs de jazz swing, Eddie “Lockjaw” Davis représente le type même du gros swingman…Un gros son, charnu, des phrases puissantes et comme élastiques, gorgées de swing, d’invention aussi, tout pour les plus grandes folies, mais aussi un délicieux et profond feeling sur les ballades….Dans le sud ouest, nous sommes nombreux à l’avoir écouté, subjugués que nous étions par cette force, ce côté harcelant, un peu comme s’exprimait Illinois Jacquet, auquel on peut parfois le comparer…Dans la famille de Lockjaw,il existe certainement des îcones constamment en tête et dans le sax, comme Coleman Hawkins, Ben Webster ou Leon Chu Berry.


Tiens…… pourquoi “Lockjaw” ?…Eh oui, pour ses machoires d’acier, les dents de la mer!…Enfin, je suppose….Ce qui est étonnant, c’est qu’en fait, même s’ il doit serrer très fort son bec dans sa bouche, il a une pince très originale,…Il enveloppe les lèvres à l’extérieur y compris l’inférieure..Je me dis souvent qu’il ” biberonne!”…… On le voit bien sur les photos et surtout sur les vidéos…Tiens, à ce sujet, allez dans “you tube” et cliquez sur Eddie Davis with Count Basie…Un document extraordinaire, sur “whirly bird”, avec le big band de Count Basie, sur un tempo d’enfer, Eddie Davis arrache tout!. Avec mes amis du pays basque, on a souvent regardé ce film. Nous avons été scotchés à chaque fois!…

Eddie Lockjaws Davis est né en 1922 à Las Vegas (Nevasa) et a déposé son sax définitivement en novembre 1986. On a écrit qu’il est autodidacte…Ouais…mais il a fait tant de choses par la suite, et même derrière un pupitre…Remarquez, dans ces cas, là, il ne restait pas beaucoup en place…Il déployait rapidement ses grandes jambes et partait vite en se dodelinant vers le micro le plus proche pour un solo d’enfer….Il a vite joué avec Cootie Williams, puis Benny Carter ou Fats Navarro vers 1942.. A cette époque, c’était la naissance du be bop…Mais , selon moi, (j’attends un débat à ce sujet!…), Lockjaw n’était pas, comme Wardell Gray par exemple un bopper…..Ne rechignons pas…il était de leur âge…Il savait jouer le bop…Il est, semble t-il, resté comme Hawkins ou Jacquet dans un idiome swing pur et dur….

Dix ans plus tard, c’est la grande rencontre avec Count Basie!, celui qui l’a à l’évidence, propulsé sur le devant de la scène…Très vite, Eddie est happé par tout un tas de groupes…On l’écoute alors souvent avec l’organiste Shirley Scott…Une première série de disques merveilleux et plein de swing…Oui, c’est vrai, j’emploie souvent ce mot , mais avec “Lockjaw”, on y est en permanence!…Il y aura par la suite les formidables galettes pressées chez “Roulette”…., souvent avec Basie…Et puis, (mais il y en a tellement à écrire…), notre saxophoniste se pèle des sacrés empoignades ça et là, avec les autres fougueux de la bande, et notamment le “little geant” Johnny Griffin, et ce, dans la plus belle tradition des joutes de sax tenor (Wardell GrayDexter Gordon, Sonny Stitt-Gene Ammons). Il adore ça Lockjaw…se coltiner des standards à fond la caisse en compagnie de bons copains qui peuvent faire le poids. Gérard Badini, notre frenchman “cooking”, s’y est souvent attelé et nous a raconté pas mal d’anecdotes….Quels beaux souvenirs pour lui! …

De belles rencontres aussi dans les années 70 avec le trompettiste Harry “Sweets” Edison…C’est alors les magnifiques disques pour la firme bordelaise “Black and blue”. La photo d’en tête nous vient de Jean Pïerre Thamazian, lequel avec Jean Marie Monestier, nous a permis d’admirer et de côtoyer tous ces grands à une époque bénie des dieux!….

Si vous ne connaissez pas Eddie “lockjaw” Davis , allez chez votre disquaire, sur Amazon, sur Deezer, où vous voulez…. mais écoutez Lockjaw!…. Un phénomène…oui, un des très grands du jazz!….

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

1 Commentaire

  1. Super musicien et super jazzman… débat superflu ! Autodidacte, why not ? On rencontre partout des surdoués…

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*