Clicky

Hank Mobley

On a tous ses chouchous, et ce ne sont pas nécessairement les plus connus.
Parmi les miens, voici Hank Mobley, une figure du hard bop, fort heureusement enregistrée abondamment, notamment par la firme “Blue note”.

Originaire de Eastman en Georgie, Hank (1930-1986) a commencé sa carrière dès l’âge de dix neuf ans dans des groupes de rhythm and blues. Chapeauté par Max Roach à son arrivée à New York en 1953, il a alors fréquenté, sans qu’on le sache trop, les plus grands (deux semaines chez Duke Ellington, quelques temps avec Clifford Brown chez Tadd Dameron, un petit tour chez Dizzy Gillespie) avant de rentrer en 1954 dans les groupes de Horace Silver et Art Blakey. On est en plein Hard bop. Fatigués des acrobaties souvent anti swing des boppers, certains musiciens vont introduire dans ce langage déjà moderne, le gospel et le blues. On s’éloigne des bombardements continus des batteurs, pour un jeu plus affirmé sur l’after beat, avec des thèmes relativement simples, mais interprétés de façon appuyée, bien au fond du temps. Les orchestres deviennent “funky”, et bénéficient à cette époque (les années 50), des merveilleux enregistrements du microsillon et de la stéréo. Chez “Blue note records”, on fait des merveilles avec l’ingénieur du son Rudy Van Gelder. Les invités de la firme vont se voir dérouler sous leurs pas un pont d’or.

On pense à Miles Davis et John Coltrane (selon moi, à leur meilleure période), mais aussi à Sonny Rollins, au moins connu Ike Quebec, aux guitaristes Grant Green et Kenny Burrell, au très impressionnant trompettiste Lee Morgan, à Clifford Brown, bien sûr, ou au vibraphoniste Milt Jackson. Les rythmiques deviennent mythiques avec les pianistes Horace Siver, Sonny Clark, Kenny Drew, et surtout un de nos préférés à tous, Wynton Kelly!!!. A la basse Paul Chambers assure avec autorité une présence quasi permanente. Les batteurs très techniciens, accentuent fortement le tempo (Art Blakey, Art Taylor, Charles Persip). Tous ces enregistrements sont des monuments. C’est dans cet écrin viril, mais correct, qu’ a évolué Hank Mobley. J’aime particulièrement ce musicien au son velouté, feutré, un peu granuleux, un des plus beaux que je connaisse. Le phrasé est fluide, construit de façon logique, et constamment swing, sans esbrouffe….Amusant de constater que Miles a embauché Hank après Coltrane. On ne peut éviter la comparaison. Il faut écouter “Tenor conclave” (prestige 1956 à totu petit prix chez Amazon.fr) . Hank se trouve avec Zoot Sims, Al Cohn et John Coltrane….Dieu sait si j’aime Zoot et que j’écoute souvent…John Coltrane. Mais , pour moi, le roi de la séance, souvent chorusant en premier, c’est Hank Mobley!…A découvrir aussi, “someday my Prince will come” de Miles Davis (Sony 1961) avec Hank et John, encore réunis. L’ambiance y est très cool (Miles!…) et on peut goûter aux expressions intimistes (assez rares) de Mobley sur les ballades, dont “Old folks“.
Sans aucune hésitation, j’ai placé ce musicien dans mon Zénith à moi.

A vous maintenant de le découvrir ou le redécouvrir….Comme un bon colombo guadeloupéen, vous me direz ce que vous en pensez….

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Parlez-en à vos amis

7 Commentaires

  1. Un message de jean Pierre DARMENDRAIL:

    Lisant ton papier sur H.MOBLEY je vois que tu ne mentionnes pas le BN 1518 disque mythique pour ma génération ( des plus de 20 ans) car en dehors des qualités propres de MOBLEY comme instrumentiste et compositeur ce fût le disque emblématique révolutionnaire d’un nouveau style qui réveillera l’intérêt d’un public plus large pour le jazz.
    @+ jp

  2. Ahah, au fait j’ai aussi relevé The Turnaround et Straight ahead (sur “The Turnaround”), Gasp……….Jacky Berecochea possède le A baptist beat sur “Roll Call”, j’ai aussi relevé le Funk in deep freeze sur “Hank Mobley Quintet”, et This I dig of you se trouve relevé dans un Aebersold………voilà de quoi se mettre en train sur un nouveau répertoire !!

  3. Allez, un de plus au Panthéon !, si mes dix doigts étaient un saxophoniste, Hank Mobley en serait un, pas majeur , mais plutôt auriculaire, mineur quoi, mais quelle place, un second couteau comme ça !! Jai fait une retranscription de l’anatole (plage 1 du “Tenor Conclave”),ou Hank démontre qu’avec un phrasé solide, et surtout des idées harmoniques claires et limpides, on tient facilement sa place devant des Trane (ou autre Griffin sur d’autres disques), ultra-déboulants et débordants à souhait de grappes entières de plans et d’harmonies (bien que j’aime ça aussi !!), Hank maitrise, le registre parfois pourrait laisser à désirer( surtout les aigus),ils n’ont pas la teneur d’un Dexter, mais quelle musique impeccable, et chaque morceaux composés par Hank Mobley sonne vraiment bien,( j’ai relevé Workout et No Smokin’ est presque finit pour les intéressés !!) Hank c’est l’assurance d’un répertoire original sans quitter le Bop, et en mettant les pieds dans le Hard-Bop, avec ce côté presque West Coast dans le son !! Un demi-Dieu en somme, qui a su s’asseoir là ou personne ne le voulait………..à côté des géants. Rien n’y pousse parait-il !!………c’est vrai, mais rien, non plus, ne nous empèche de nous y asseoir et d’écouter toujours ce qu’ils ont à nous dire………….

  4. Je suis très flatté par le commentaire de Carl Schlosser. Plus exactement, c’est Hank Mobley qui se trouve flatté par l’avis d’un musicien français, qui connaît bien le sax et qui y réussit plutôt. Carl que j’ai bien connu pedant “jazz à Hinx” (1985-1992)est un vrai puncheur qui a fait vibrer le petit village des landes mais aussi des scènes plus vastes et mondiales. Carl, est également un excellent joueur de flûte, un de nos meilleurs!…

    Pour en revenir à Mobley, et pour en rajouter une couche, à ce que je partage totalement avec Carl, j’aime sa simplicité….Je le répète. Les séances où il joue aux côtés de Coltrane sont passionnantes. Coltrane me paraît plus puissant, plus heurté aussi, plus déchirant, plus incantatoire. Coltrane cherche….Mobley trouve….Il est plus séducteur dans son jeu, en ce sens, qu’il joue c’est tout, pour plaire, pour qu’on comprenne vite, pour qu’on se laisser subjuguer par son son magnifique. On ne peut pas dire pour autant qu’il n’a rien à prouver, car tous lui sont passés devant au niveau de la notoriété!!!. Mais le superbe déroulant Amazon que vous trouverez sous mon article, vous ouvrira des portes souvent qu’entrebaillées. Ecoutez Hank Mobley….Carl et moi, on est fans. mais j’en connais d’autres……

  5. bonjour Pierre
    cela me fait bien plaisir que tu évoques Hank
    c’est un musicien que j’apprécie ennnnnormément!
    avant tout, la première de ses qualités, à mes oreilles, est d’être un vrai improvisateur! je m’explique:
    comme Ike Quebec, entre autre, il est totalement impossible de deviner la phrase qui suit dans ces improvisations!
    c’est; pour moi, la marque de ces très grands musiciens de cette musique que l’on aime tant
    il n’a pas peur du vide, il n’a pas vraiment de “style” à revendiquer, il n’a rien à prouver si ce n’est que d’être le plus sincère possible
    et en plus, il est également un super compositeur
    amicalement, Pierre
    au plaisir de se revoir bientôt
    Carl

    • enfin une indispensable mise au point. j’étais auditeur de cette époque bénie pour le jazz. un vrai musicien qui nous a fait pénétrer cette musique avec élégance et cette facilité digne des grands. des ennuis de santé comme beaucoup d’autres maid à chaque fois il est reparti en évoluant au mieux et toujours à la hauteur alors que ça ne paraissait pas évident (quand il joue avec miles davis par exemple) voir les commentaires de benny golson, ami de coltrane sur hank mobley. merci pour lui

  6. […] Ce billet était mentionné sur Twitter par Jean-Paul Gilles. Jean-Paul Gilles a dit: Hank Mobley – http://tr.im/TJ9R […]

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*