Clicky

La guitare électrique est en deuil, Les Paul est mort

Gibson Les Paul ClassicLes Paul, le guitariste virtuose, inventeur de la guitare électrique “solid body” et créateur de nombreuses innovations dans les studios d’enregistrement qui ont changé le cours de la la musique populaire du 20e siècle, est mort aujourd’hui à White Plains des suites de complications d’une pneumonie. Il était agé de 94 ans.

Les Paul a été un remarquable musicien et un inlassable bricoleur. Il a joué de la guitare jazz avant-guerre avec des musiciens d’horizons aussi divers que  Louis Armstrong ou Bing Crosby.

Dans les années 1930, il a commencé à expérimenter avec l’amplification de la guitare, et en 1941, il a construit ce qui a probablement été le premier prototype de la guitare électrique solid body à demi caisse. Un des modèles les plus réputés de la marque Gibson porte son nom.

Il a été aussi à l’origine, avec sa femme, de beaucoup d’innovations de techniques d’enregistrement sonore tels le doublage, l’enregistrement multipiste ou de nouveaux effets électroniques,  pour créer une série de hits dans les années 1950.

Le style de Les Paul englobe l’accent de la musique country, la richesse harmonique du jazz et, plus tard, les accents du rock ‘n’ roll.

Cependant, malgré l’impact technologique qu’il a provoqué, il est resté un artiste à part entière dont l’objectif principal, il l’a souvent répété, était de rendre les gens heureux.

Les Paul

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

1 Commentaire

  1. Outre ses références d’inventeur pour la guitare, Les Paul était un instrumentisite fantastique. je ne retiens ici que sa participation à un JATP fabuleux, au cours duquel, en compagnie de Illinois Jacquet et Jack Mc Vae, il organise et nourrit un fantastique duo avec Nat King Cole. Les questions réponses sont désopilantes. On obtient un feu d’artifice d’humour et de swing. Tout cela en 1944, je crois….Eh oui, pas d’aujourd’hui, mais c’est un monument de l’histoire du jazz, qu’un “gardien du temple” comme moi, ne peut oublier….

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*