Clicky

Ils sont revenus!

anachronic jazz band pochetteIl fallait le faire…Et ils l’ont fait pour notre plus grand plaisir! ….Retour en arrière: Dans les années 70, quelques amis,  excellents instrumentistes, férus de “tous les jazz”…. avaient voulu tordre le cou à leur manière à la vieille querelle entre les adeptes du style Hot (les “figues moisies”) et les fanas de la nouvelle vague du jazz, (les “raisons aigres”)…(voir mon billet) Ils s’étaient beaucoup amusés -mais fallait -il encore bosser pour y arriver!- à  utiliser les thèmes modernes de l’époque,  en les interprétant dans le “vieux style” (celui des années 20). Gros succès assuré et beaucoup de jazzmen célèbres comme Clark Terry ou encore Dizzy Gillespie,  s’étaient tordus de rire en écoutant le résultat!. Cela faisait gag , mais c’était surtout une super musique…L’orchestre,  après quelques concerts réussis, avait disparu,  et il nous restait les disques dont une réédition a été illustrée par Siné…Quel dilemme en effet!…Ou aller?… Que comprendre?

La réédition cd de 1991

La réédition cd de 1991

En fait, rien du tout!… Cette aventure, unique, c’était un pied de nez aux puristes de tous bords, à ceux qui cherchent une logique de date ou de style là où il n’existe que …de la musique …et de la bonne!…. Et puis…les années ont passé. Au cours du festival d’Ascona (Suisse) , Dominique Burucoa a lancé l’idée d’une reprise,  en soumettant le projet à Patrick Artero. Tout cela est agréablement expliqué dans le booklet du nouveau disque, truffé par ailleurs de détails savoureux. Il fallait convaincre les créateurs du groupe , le pianiste Philippe Baudoin et le clarinettiste Marc Richard. L’idée était alléchante. Restait à réunir les vieux copains, à écrire de nouveaux arrangements,  et à travailler tout cela pour un concert ou un disque…Pas facile à réaliser…La scène nationale de Bayonne, forte d’expériences du même genre déjà réussies, allait permettre aux amis de l’Anachronic, par la formule de la résidence,  de reprendre le chemin des pupitres et de se griser à nouveau en faisant le parcours à l’envers!…

C’est fait! ….et de belle manière… Le labeur a repris en fait dès janvier 2013,  et les concerts ont eu lieu au début de l’été (Bayonne, Vienne…). Un disque est sorti dans la catalogue “jazz aux remparts”. ! L’anachronic  is back in town!...Beaucoup de surprises dans le répertoire, de superbes arrangements de Marc Richard, d’André Villeger ou de Philippe Baudoin. Pour cette reprise somptueuse, on a fait revenir de Suède  Göran Eriksson , un virtuose à la flûte à bec!…(il faut vraiment écouter ça!). Amusant  aussi d’écouter le “confirmation” de Charlie Parker à la mode Jelly Roll Morton!…. J’aime beaucoup la façon dont André Villeger a arrangé “Armando Rhumba” de Chick Corea. Parmi les joyaux,  Daniel Huck,  crooner désopilant,  intervient à plusieurs moments apportant la touche crazy!. Dans “confirmation“, j’ai cru que Jimmy Rushing nous était revenu!…Dommage que le tempo de “for Lenna and Lenny” soit un peu trop rapide, rendant malaisée, semble t-il, l’entame au chant de Daniel. Tout au long du disque, comme il l’avait été en 1976, le trompettiste Patrick Artero est merveilleux.

l'AJB nouvelle formule

l’AJB nouvelle formule

Pour compléter le groupe des anciens, on retrouve l’excellent Jean François Bonnel qui a apporté son C- melody sax (un vieux saxophone en ut). A écouter. C’est rare. Le trombone Pierre Guiquéro, le banjoiste François Fournet et le batteur Sylvain Glevarec  font figures de “jeunots”. Ils retrouvent à leurs côtés un autre ancien , Gerard Gervois au tuba.

Après avoir écouté  Airegin, thème de Sonny Rollins, j’ai constaté , pochette sous les yeux, que le morceau était  interprété par François Biensan au computer!…. A la première écoute, j’avais cru que c’était un pianiste, un vrai qui jouait…Non, c’est un ordinateur !…. Un peu d’explication… François a écrit à la souris,  note par note,  tout le morceau qui est joué au final (par la machine!) en stride avec un très beau son de piano. C’est un travail colossal. Le résultat est spectaculaire….. Oui, c’est l’ordi qui joue!…… Mais il y a tout le talent du scripteur qui a su de façon étonnante penser, décortiquer et retranscrire tout le drive, les phrasés, les frappes, les basses et les accords.  Le choc des époques, l’humain, la machine….. Ça fait réfléchir sur toutes les possibilités offertes…

L'orchestre au cours du concert de Bayonne

L’orchestre au cours du concert de Bayonne

Pour finir, une autre réflexion… Mais je suis sûr qu’ils y ont pensé. Pourquoi ne pas avoir joué quelques thèmes très anciens dans un style moderne? …Ils étaient techniquement et culturellement largement capables de le faire… Mais peut être ont ils constaté que tout cela avait été déjà fait par les plus grands ? Il leur restait l’anachronisme dans l’autre sens. Et là, ils ont fait un carton!….

Bravo les amis!…

Pour commander le disque, allez sur le site de la scène nationale de Bayonne http://www.snbsa.fr/jazz-aux-remparts/

Les vieux du Muppet show:

Les vieux du Muppet show– as-tu  écouté l’Anachronic,  toi ?

– oui, en 1920…J’ai même dansé sur “solar”!

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*