Clicky

Carrie Smith

Carrie SmithIl existe des grands du jazz qui ne figurent pas dans les dictionnaires. Carrie Smith en est un exemple désolant!…. Je ne la trouve pas dans l’édition 2000 du “dictionnaire du jazz” de Clergeat -Comolli (Larousse), qui fait pourtant référence. Récemment, grâce à Amazon.fr , j’ai pu obtenir trois disques de cette chanteuse que j’avais un peu oubliée, mes disques noirs étant restés dans des cartons sur notre douce côte basque.

Carrie a été très jeune baignée dans le blues et le gospel. Elle raconte: “je suis née à Fort Gaines (en 1941) en Georgie, mais ma famille a déménagé à Newark (New Jersey) quand j’avais sept ans. Sarah Vaughan vivait alors à deux pâtés de maison de chez nous. Pendant mon enfance, j’ai été pratiquement élevée à l’église. Ma mère y chantait, et en fait, toute la famille se composait de bons chanteurs. Mon père , tout particulièrement, était excellent. Il était pasteur baptiste”. . Carrie admirait Dinah Washington, Mahalia Jackson, et surtout Bessie Smith, toutes des grandes chanteuse de l’histoire du jazz, des femmes de caractère également!….

Carrie est souvent venue en France et notamment à Biarritz dans les inoubliables années 70. Chaque fois ,ce fut un enchantement pour nous tous, mais aussi une tempête de swing. Cette grande femme, avec sa voix plus que robuste, sait chanter le blues, avec du growl, de la puissance, et un grand sens du swing. Chaque fois que nous l’avons vue et écoutée sur scène, nous pouvions que constater qu’elle entraînait les musiciens à leur plus haut niveau, avec beaucoup de décontraction, mais d’efficacité aussi. Il faut écouter son album “when you’re down and out” enregistré par “Black and blue” en avril 1977 (BB 904-2) . Sa rythmique est impeccable et très présente (Ram Ramirez (piano), Billy Butler (guitare), Al Hall (basse) et Eddie Locke (Batterie). Le sax tenor George Kelly se trouve en parfait prolongement du chant appuyé de Carrie. Ca swingue fort!.
On connait le premier album dans cette collection “Do your duty“. Je me suis émerveillé avec la découverte de “Fine and mellow“, (audiophile ACD 164), un enregistrement Columbia de 1976 en Caroline du Sud avec le trio du pianiste Loonis Mc Glohon. De très beaux standards inhabituels chez Carrie Smith qui interprète les chansons de Billie Holiday (“don’t explain’, God bless the child”), mais aussi des succès de Hoagy Carmichael(“The nearness of you”, “Georgia”, “skylark” ou “Rockin chair”. Splendide!….

Voilà, je voulais vous parler de Carrie. Coup de cœur issu de nos souvenirs pas très lointains…un chanteuse qui chauffe fort. Si vous aimez le blues, le vrai, si vous souhaitez que ça bouge bien, je vous recommande ces enregistrements. Tiens , qui peut me donner de ses nouvelles ?…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Parlez-en à vos amis

4 Commentaires

  1. Ravi de découvrir un lecteur de mes billets qui va puiser si loin. J’apprends par Wikipédia que Carrie Smith est décédée le 29 mai 2012 à l’âge de 87 ans. Restent ses disques, quelques photos et de merveilleux souvenirs….

  2. Waouh ! Le hasard m’a conduit sur ce billet ! Quelqu’un qui connaît et aime Carrie Smith ne peut pas être fondamentalement mauvais ! Bravo ! Cette méconnaissance crasse de l’une des plus belles voix et personnes du monde du blues, gospel et jazz situe bien le niveau d’inculture et de crétinisation de notre piteuse société !!! J’ai eu le privilège de connaître cette merveilleuse femme au gré de plusieurs concerts ; je lui ai même, dans les années 80, consacré une émission sur FR3 avec des extraits de concerts donnés à l’Opéra-Théâtre de Limoges. Son relatif anonymat m’a toujours profondément attristé, mais ils sont si nombreux les vrais talents qui ne parviennent pas à s’extraire du ventre mou. La faute à tous ces crétins arrogants, suffisants et tout-puissants qui n’en finissent pas de squatter la TV et la radio, genre Drucker, incapables de faire leur job, c’est-à-dire vulgariser les bonnes musiques, les talents méconnus. L’expérience m’a toujours prouvé que, dès que l’on donnait à écouter, à montrer du “bon”, les béotiens tombaient à leur tour dans la marmite !… C’est drôle et plaisant que je sois tombé sur votre site car, ce matin, j’écoutais le “I believe” de Carrie :quelle voix, quelle émotion dégagée, quelle puissance !!! Sublime !
    Content d’avoir croisé votre notule !
    Swing it !
    Chris D.

  3. pIERRE bonsoir

    je viens de lire ton commentaire sur Carrie Smith

    tu sais que j’avais une collection de disques de JAZZ incroyable de toutes ces chanteuses et que j’ai vendue au plus grand magasin de jazz de PARIS ….. pour une bouchée de pain…. car j’ai eu besoin d’argent mais personne pour me conseiller.

    Bises à toi
    A une prochaine fois peut être

    marijo darqué

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*