Clicky

le derby!

429183_3335050053232_1879179032_nderby imanol 304378_le-biarrot-imanol-harinordoquy-pris-entre-deux-bayonnais-sam-gerber-g-et-dwayne-haare-lors-du-derby-aller-le-29-novembre-2011-au-stade-aguileraLe grand jour approche!…… Ça sent déjà le roussi!…. Nous y voilà!…. Ce sera dimanche 2 mars à 15 heures. L’évènement est d’importance voire explosif dans notre mundillo du rugby de la côte basque! La fusion entre les deux clubs n’est plus à l’ordre du jour. On se préoccupe à présent du maintien dans le top 14. Les deux équipes sont sur un volcan. Question de survie plus que de prestige!…

Le Biarritz Olympique, qui va recevoir l’aviron bayonnais sur son terrain d’Aguilera,  est déjà pratiquement condamné à la descente en Pro D2. La venue de leur voisin et rival bayonnais va permettre aux rouges et blanc de sortir la match de la saison, par orgueil. Pour leur public, comme un chant du cygne…

Les bleus et blancs de l’aviron bayonnais, vont aller à Biarritz pour gagner. Ils sont de plus en plus menacés au classement par Oyonnax, Brive et Perpignan qui peuvent leur passer devant au final après les six dernières rencontres.  C’est vital pour eux. Dimanche, l’enjeu va dépasser le folklore.

Pour ceux qui ne pourront assister au spectacle, la rencontre sera télévisée sur Canal plus sport.

Le derby sera comme toujours folklorique avec les mascottes, les moqueries réciproques. Mais l’enjeu est peut être plus important, plus dramatique encore que lors des années passées.

Scott Speeding et Dimitri Yachvili, deux hommes qui vont compter!

Scott Speeding et Dimitri Yachvili, deux hommes qui vont compter!

Pour l’aviron, c’est la bouée de sauvetage à laquelle on s’accroche avant de sombrer. Il existe encore un espoir d’éviter cette satanée 13ème place. Le Capitaine Afflelou n’a pas quitté le navire, mais a mis un pied dans la chaloupe, en laissant dans le bateau son sac de trésors. Déjà des hommes neufs ont revêtu leurs pardessus de dirigeants avec le petit fanion bleu et blanc sur le revers du costume. Des chefs d’entreprise…. C’est tout dire…. Sur le terrain, les joueurs auront leur destin en main. Ils se sont montrés volontaires contre les patients et galonnais toulonnais. Mais il leur a manqué un souffle sur la fin pour franchir la ligne. Mon vœu: que l’on choisisse dimanche et pour les autres matches des coureurs plaqueurs, gratteurs,  plutôt que des gros puissants percuteurs!…. Il y a surtout ce public magnifique qui mérite mieux que la déception de la déconvenue. Il y aura beaucoup de couleur bleue dans les travées.

L'indien biarrot et Pottoka tendrement réunis...

L’indien biarrot et Pottoka tendrement réunis…

Pour les biarrots, vraiment malchanceux cette saison, il reste ce derby pour regagner l’amour de leurs supporters qui finissaient par se raréfier. Les joueurs emblématiques (Imanol Harinordoquy et Dimitri Yachvili) se sont ménagés pour le grand jour. Ils vont tout donner, c’est sûr!… Beaucoup sont partants pour des clubs plus prestigieux. Il y aura encore de la fierté, du combat dans les rucks, des envolées folles sur les turn over.

Dans le public dimanche, il y aura que des gens du coin,  arborant les couleurs bleues ou rouges,  frères, sœurs, collègues, voisins, de tous âges,  tous fous de rugby, le cœur gonflé d’orgueil pour leurs équipes, réunis plus qu’unis pour assister à ce combat des chefs, à ce duel fratricide!…. Il y aura des chants, on entendra les bandas, les gorges se nouant de plus en plus au fur et à mesure que le match ira vers la 80 ème minute qui tend à demeurer éternelle et fatidique…. L’ambiance sera au rendez-vous, c’est certain!….

 

L’avis des vieux du Muppet show

Les vieux du Muppet show– “tu vas à Aguilera dimanche?”

– “Non. Je préfère les disputes entre Kermitt et Peggy!”

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis