Clicky

fusion ovale

Le derby Aviron bayonnais – Biarritz Olympique va avoir lieu samedi prochain au stade Jean Dauger à Bayonne. Le volcan gronde…. Ça sent l’explosion chez les deux derniers du classement du top 14. Et cette semaine……, on parle de fusion…. Et si on jouait dans ce billet aux Haroun Tazieff!….
Notre rugby professionnel prend des dimensions insoupçonnées… Les clubs doivent posséder à présent des budgets de multinationales, des stades gigantesques, des joueurs haut de gamme souvent venus d’ailleurs, et notamment de l’hémisphère sud. .

“Midi Olympique“, notre jaune hebdomadaire, vient d’exposer sur trois pages la problématique des clubs de rugby de Bayonne et de Biarritz. Le tissu démographique et surtout économique local n’est pas, soi-disant, suffisant pour faire vivre deux clubs séparés de 7 km. Depuis quelques années, on  parle de fusion entre les deux entités. Immense débat, surtout très passionné!… Les supporters sont vraiment partagés, si l’on en croit du moins le sondage qui circule sur la toile… Disons que cette réunion de ces deux grands clubs rivaux serait la voie de la raison, si l’on en croit ceux qui savent parler gros sous. On nous soutient ainsi que seules les mégapoles peuvent supporter le poids énorme de ces budgets qui vont grandissants.(autour de 17, 7 millions d’euros pour l’AB et le même chiffre, légèrement inférieur pour le BO)  Or, nous dit -on, Il faut penser à l’avenir et à la survie  dans l’élite du rugby moderne et professionnel d’un club du pays basque.


Certes…mais reste la passion!.. Et dieu sait si on est passionnés dans le sud ouest!… Le derby est une tradition à laquelle beaucoup croient. C’est la grande fête, le combat des chefs, le moyen de vibrer pour les couleurs de son club, de chambrer les proches. Souvent dans les familles de l’agglomération du BAB (Bayonne-Anglet-Biarritz), on ne se trouve pas dans le même camp!…Du folklore, oui, peut-être… Mais, chez nous ici (comme on dit), ça compte énormément. Alors, en cas de fusion, que de coeurs déchirés, que de souvenirs évanouis, que de regrets, que de vibrations perdues, que de froides colères surtout!….
Les deux manitous (Alain Afflelou pour l’aviron bayonnais et Serge Blanco pour Biarritz) ne sont pas prêts, semble t-il, à franchir le pas. Mais d’autres voix se font entendre. Celle notamment  de Patrice Lagisquet, le fringuant ailier bleu et blanc devenu tout rouge depuis plusieurs années en tant que joueur, puis entraîneur du BO. Il est pour la fusion qui résoudrait selon lui, plusieurs problèmes. Côté Bayonne, c’est Philippe Ruggieri, président du directoire qui serait pour.

 
Et les supporters? Ça bataille ferme dans les tribunes ou devant les comptoirs à tapas, Il paraît qu’on va consulter les socios des deux camps. Un référendum!…

Dimitri Yachvili

Dimitri Yachvili

Pour ma part… j’y arrive.. .Je suis contre la fusion !.. .Mes raisons viennent du cœur plus que du raisonnement économique. J’aime mon club, l’aviron bayonnais. Je suis vraiment attaché aux vertus bleu et blanc. Un maillot vert avec les autres couleurs du pays basque, je veux bien, mais plutôt dans le cadre de rencontres provinciales, et pourquoi pas pour la coupe d’Europe (idée pas du tout idiote de certains). Il est vrai que l’on peut de moins en moins débattre sur les mérites de l’identité locale. Les vedettes internationales sont venues enfiler nos maillots. On a du mal à retrouver des noms basques dans les compositions d’équipe (Hourra pour Imanol Harinordoquy et Aretz Iguinitz!) On déplume certains clubs au gré du choix de nouveaux entraîneurs eux-mêmes expatriés. Ainsi, l’arrivée de plusieurs joueurs agenais à Bayonne a fait débat. Mais, de tout cela, il faut s’y faire, si nous voulons conserver le haut niveau. Nos joueurs basques s’éparpillent vers les clubs plus modestes, mais plus authentiques (Saint Jean de Luz, Hasparren, Saint Jean Pied de Port!). Il demeure cependant de l’espoir pour des garçons comme Matthieu Ugalde, Jean Jo Marmouyet, Yann Lesgourgues ou encore Goia Iriberri!…. Tiens, à propos, avez- vous remarqué que le brillant demi d’ouverture d’Oyonnax, Benjamin Urdapilleta, certes né en Argentine, porte un nom bien basque, patronyme connu des amateurs de pelote.

Marvin O'Connor

Marvin O’Connor

Sur le plan du rendement sportif, je ne suis pas persuadé que la fusion bonifierait notre potentiel compétitif.  Il faut constater que tous les samedis sur nos terrains, les petits font tomber les gros. A force de bravoure, d’amour du maillot… chaudement soutenus par leur fidèle public. Le dernier champion Castres, n’est pas le produit d’un grand trust….. Le talent, la volonté, l’enthousiasme l’ont emporté chez eux, Dans l’avenir, avec la fusion, encore moins de joueurs pourraient prétendre figurer sur la feuille de match, du fait de l’arrivée à grands frais d’autres stars du ballon ovale. Or, il existe d’excellents joueurs français qui brillent actuellement sur les terrains et qui font gagner les équipes de moyen gabarit. Je pense notamment à Pierre Bernard à Bordeaux, Remi Tales à Castres, Jean Marcellin Butin à Clermont, Jules Plisson au stade français, Camille Lopez à Perpignan ou Julien Caminati à Grenoble. A l’aviron , bouillonne chaque samedi l’intenable Marvin O’Connor (oui, il est bien français, même savoyard!). Chez les voisin biarrots, Dimitri Yachvili vaut de l’or et semble indispensable à l’équipe pour la sortir de l’ornière.

Vous allez me trouver bien hexagonal dans ce billet, alors qu’on mondialise!….. J’aurais même tendance à me montrer basco basque!…. C’est vrai… Mais nos hommes d’ici, notamment nos piliers (je pense à Azarete, Iracabal, Dospital, Ondartz, Gonzales.…) nous ont bien fait vibrer dans le passé, et c’était à Jean Dauger et à Aguilera….. Il y a quelques saisons, le Biarritz Olympique a gravi les sommets. L’aviron Bayonnais, bien renforcé cette année, a démontré samedi dernier à Toulon, qu’il pouvait rivaliser.

Alors. ne parlons plus de fusion. Parlons plutôt rugby et passion!

mêlée de derby!

mêlée de derby!

A vous de donner votre avis. Nous aurons ainsi notre petit sondage jipiblog!…

[yop_poll id=”2″]

 
A lire sur le même sujet : Rugby Top 14 AB/BO Fusion ou explosion ?
 

Les vieux du Muppet showLe point de vue des pépés du Muppet show
– tu es pour la fusion toi ?

– Ouais…mais surtout pas avec toi!…..

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

1 Commentaire

  1. Tout à fait d’accord sur ce point de vue, la qualité de l’analyse que je partage à 100 %, ainsi que mon refus partagé sur une éventuelle fusion pour les mêmes raisons évoquées dans l’article de Pierre.
    Je m’autoriserai cependant un commentaire : pourquoi, ce “fameux” entraineur des lignes arrières de l’équipe de France, Patrice Lagisquet pour le nommer, ayant lui même gagné autrefois ses galons de noblesse en tant que joueur ailier des bleus ciel et blancs, n’invite-t-il même pas (via le grand sélectionneur PSA, bien sûr), l’excellent Marvin O’Connor, au stage de Marcoussis ?
    Je n’oserais croire, ni penser que c’est parcequ’il a viré un jour au rouge et blanc et que la “Blancomanie” lui aurait fait perdre son raisonnement et sa perspicacité d’ailier de qualité.

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*