Clicky

Le premier disque….

Notre patrimoine musical , on y tient!…Qui se souvient de son premier disque ?….. Chez ceux qui comme moi, prennent vraiment de l’âge, le souvenir est encore plus lointain…Et pourtant, en paraphrasant Georges Brassens…””jamais de la vie, on ne l’oubliera…le premier disque qu’on a mis sous son pick up!”…..J’en conservais le souvenir. Je viens de le retrouver grâce à E Bay…ce disque archi épuisé…La marque Philips, en 1957, avait confié à Boris Vian la possibilité de choisir les meilleurs enregistrements et de les commenter dans des disque- livrets 25 centimètres qui tournaient en 33 tours sur nos teppaz. Celui ci, avec Louis Armstrong en couverture, nous avait été offert par notre père. Il figurait dans l’abondante pile familiale au milieu des Brassens, des “histoires de Paris” par l’humoriste Jean Rigaud, les chants de Noël par les “petits chanteurs de la croix de bois”(!)…Je pense que c’est ce premier disque catalogue qui m’a fait aimer le jazz…La sélection et le texte de Vian permettaient de se faire un bonne idée sur l’histoire du jazz..et sur ses princes…

Il y avait aussi tous ces 45 tours que l’on empilait sur des colonnes sur nos tourne- disques, et qui tombaient comme par magie pour recevoir le bras et le saphir, qui était si fragile…. mais qui en prenait un max durant les surboums des années sixties…On passait de tout dans nos après midi “menthe à l’eau”…(du moins au début!) le trombone niou Kid Ory, Chu Berry and his stompy stevedores, Duke Ellington au même titre que le rocker Gene Vincent, le bouillonnant pianiste Jerry Lee Lewis, le slow “Sag Warum”(!!!) et le “Diana ” de Paul Anka!….Nous étions au début des années 60..
C’est au cours d’une de ces boums, que j’ai capté une voix magnifique, avec un swing particulier, un folie douce…Ray Charles dans “what’d I say” et “Halleluyah I love her so”…Ce souvenir ne m’a plus quitté…J’ai cherché à en écouter davantage…J’étais perdu corps et biens (“body and soul”) pour le jazz!…
Le nouveau grand pas, c’est l’achat pour soi même, en cassant sa tirelire de ses 18 ans…C’est sur une recommandation de Dominique Burucoa qui j’ai acheté à Bayonne, rue port neuf, chez Picciolini, le “When I’m blue” enregistré pour Black and blue” par le saxophoniste tenor Buddy Tate, accompagné par le prodigieux Milt Buckner à l’orgue Hammond…Cette fois ci, avant toute autre grande passion…J’étais vraiment mordu….. Ces grands musiciens que je venais d’admirer en live au cinéma Pax à Saint Leon de Marracq, mon quartier natal de Bayonne, je les avais là avec moi, sous la couche de vinyle ….pour la vie…..L’achat des disques allait devenir comme pour beaucoup de mes amis (Hello Jean Paul Decourchelle!) , un quête effrénée…..avec tous ces joyaux en microsillons noirs, souvent rayés malgré le grand soin, à cause des passages répéptés jusqu’à l’overdose….

Il faut dire que dans notre petite bande, nous étions fidèles aux parutions des disques “black and blue” fort bien enregistrés, avec, en vedettes, les meilleurs grognards du jazz encore en activité, mais aussi des jeunes. N’est-ce pas François Biensan, qui a participé, notamment à l’orgue, à plusieurs séances?…

“Souvenirs souvenirs”…les yéyés n’étaient pas loin, mais ils n’ont pu nous distraire de notre marche irrésistible et éternelle…

Et SI VOUS!…OUI VOUS…..vous évoquiez ici vos premiers disques? ….

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

4 Commentaires

  1. Salut Alain, Le disque que tu évoques est à mon avis un “black and white” et pas un “black and blue”…A ma connaissance, cette dernière firme, née à Bordeaux dans les années 60, n’a jamais édité de réprises de ce type, notammment de Clarence Williams…Mais je me trompe peut être…Pour le boeuf à l’étranger, c’était à Sofia en Bulgarie en 1999 dans un club. J’avais même joué dans un jardin public avec des musiciens locaux!…Un touche insolite de plus dans mon parcours de musicien!

  2. Salut Pierre, avec quelques collègues d’un lieu que tu connais bien je veux dire la place de la Libération à Pau , j’évoquais certains de tes boeufs ,même à l’étranger parait-il où tu empruntas un sax!Tu caches bien ton jeu! Mon premier 33 tours a été un disque Black and Blue je crois avec le Clarence Williams Blue Five : L.Armstrong au cornet et S.Bechet à la clarinette aux environs des années 1929 ;il y avait un Mandy Make Up your Mind mémorable. et Wild Cat Blues Je devais avoir 17 ans , j’étais à Guéret (Creuse) où l’on pouvait croire que le jazz ne pénétrait pas et où pourtant j’ai vu tes propre idoles je veux dire Buddy Tate, Milton Buckner ( à l’orgue) et Jo JONES soi même à la batterie , rien que tous les trois … çà le faisait un max C’était en juillet 1968. Amitiés A.Billaud

  3. Mon ami Daniel Guchan, de l’orchestre dacquois “peter bemol” m’envoit ce message:

    Salut Pierre! Merci pour ton dernier envoi (1er disque ) Cela me rapelle mon 1er achat en 1941 j’avais donc 14ans Il s’agissait d’un 78 trs de la marque Swing consacré à l’orchestre d’Alex Renard et intitulé “Rue Blanche” au verso avec:
    A.Renard (tr) H.Rostaing (as) N.Chiboust,G.Jacquemont (ts) I.Meyer (p) Loulou Gasté (g) Tony Rovira (b) Jerry Mengo (drums)
    Au verso: “En descendant” avec:
    A.Renard, Ch.Bellest,R.Gaboulot, A.Caturegli (trs) M.Gladieu (tb) H.Rostaing, M.Blanc (as) N.Chiboust,G.Jacquemont (ts) et la même section rythmique
    Ca été pour moi le coup de foudre ! J’ai toujours gardé ce disque actuellement inaudible à forçe de l’écouter; heureusement j’avais eu la bonne idée d’en faire une cassette qui m’a servi à faire un CD .Ca crachote pas mal mais je l’écoute de temps en temps avec émotion et la nostalgie des années 40… Amitiés Daniel

    PS Daniel m’a envoyé cet enregistrement et la photo de la pochette.

  4. Deezer, c’est vraiment très pratique!. Sur ce site, j’ai pu retrouver et mettre en playlist tous les morceaux de ce premier disque que je ne peux plus passer (disque noir). Ca m’a fait drôle de réécouter certains morceaux que je n’avais plus écouté depuis 50 ans!….

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*