Clicky

Un p’tit tour par Paris

En ces belles journées ensoleillées de septembre, Paris offrait ses plus belles lumières. Peu de musiciens dans le metro ou dans les rues,  ou encore sur les quais pourtant fort fréquentés au cours de cette très belle arrière saison. Dommage…La musique serait -elle interdite en extérieur?   J’ ai profité d’un court séjour dans la capitale pour faire un tour au brunch de l’hôtel Meridien Porte Maillot…Pour la musique essentiellement…..Près du buffet, un trio de rêve…du vrai jazz acoustique en toute simplicité mais avec un immense talent dans l’interprétation...Nicolas Montier guitariste avec le très précieux  Jean Pierre Robillard à la contrebasse…La cerise sur le gâteau, ce fut Aurélie Tropez, une jeune clarinettiste (elle a l’âge d’une de mes filles!) qui vous joue les antiques standards comme  le légendaire  Jimmie Noone, dont elle avoue s’inspirer… Un moment privilégié…. Il faut écouter cette merveilleuse musicienne, de plus en plus renommée… Tiens……, elle se produira avec le pianiste Philippe Milanta aux écuries de Baroja près de Bayonne les 17 et 18 octobre prochains. La rencontre sera très vraisemblablement  captivante…

 

Mon ami Nicolas Montier vient de sortir chez Frémeaux un album original avec Pierre Charial, ce dernier musicien s’exprimant à l’orgue de barbarie. Cet orgue que l’on peut écouter encore dans les rues de Paris,  surtout sur la butte Montmartre, eh bien cet orgue, disais-je, peut s’intégrer (la preuve!) au jazz et de belle manière. Et ce, grâce aux procédés techniques et informatiques qui vont graver les petits trous, sur le carton qui se plie… Le résultat est étonnant et vaut l’écoute!… Un bain de jouvence pour cet instrument mal connu mais passionnant…. Nicolas assure toujours aussi bien au sax tenor avec le “pipe”,  mais aussi ses amis Stan Laferrière (piano ) et Pierre Maingourd (contrebasse).

 

Dans mes achats, un super cd de l’organiste Joey De Francesco, en compagnie de Larry Coryell (guitare) ert Jimmy Cobb (batterie). (High note) L’enregistrement est très récent. Un swing percutant, un phrasé décapant…Vraiment colossal!. Une curiosité: Comme Didier Lockwood, Joey de Francesco joue (aussi!) fort bien de la trompette. Dans cet album, on peut l’écouter interprèter avec sourdine harmon  un très beau “old folks”. J’ai également trouvé aussi un enregistrement du pianiste Ray Bryant (atlantic), qui me confirme qu’il s’agit là d’un des plus grands du clavier.

 

Voilà c’est tout. Mon billet est aussi court que ce passage éclair dans la capitale.

 

A très bientôt!…

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis