Clicky

Travailler+Moins+Plus+Gagner=censure

Censure à l’école des Beaux-Arts de Paris.
Le travail d’une artiste chinoise Ko Siu Lan qui participait à une exposition intitulée Week end de sept jours d’œuvres d’étudiants du Royal College of Art de Londres, et de Lasalle College of the Arts de Singapour a été décroché de la façade de l’école des Beaux Arts de Paris après quelques heures.

Photomontage des bannières de l'exposition aux Beaux-Arts /Ko Siu Lan

L’œuvre consistait en quatre bannières portant chacune les mots qui fâchent qui pouvaient se lire suivant le chemin emprunté dans un ordre différent :

Gagner Plus Travailler Moins
Travailler Plus Gagner Moins
Travailler Moins Gagner Moins
Travailler Plus Gagner Plus
Plus Gagner Plus Travailler
Moins Gagner Plus Travailler
Moins Travailler Moins Gagner
Plus Travailler Plus Gagner
Plus Gagner Moins Travailler
Plus Travailler Moins Gagner

Trop dérangeant pour l’école située à deux pas du ministère de l’Éducation et moment sensible car l’école était en train de renouveler sa convention de financement avec les ministères.

La crainte et l’autocensure ambiante ont fait encore un grand pas au “pays des droits de l’homme”.

A lire sur le sujet :
Le Monde : A l’Ecole des beaux-arts, une artiste qui dérange
Rue89 : Une artiste chinoise censurée par les Beaux arts de Paris
France 24 : Une artiste chinoise censurée par les Beaux-Arts de Paris
Nouvel Obs : Censurée pour avoir parodié un slogan de Sarkozy

Edit le samedi 13 février : Frédéric Mitterrand le ministre de la culture a demandé à l’Ecole des beaux-arts de raccrocher l’œuvre Ko Siu Lan.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*