Clicky

Loi création et internet Hadopi votée

Présents : 16

Absents : 561

Hier soir, ils étaient seulement 16 députés pour voter le texte de loi Création et Internet et la mise en place de la commission Hadopi chargée de la faire respecter.

Si jamais le texte est appliqué un jour c’est la consécration du filtrage généralisé de l’internet français, vous serez tenu d’ installer sur votre ordinateur un logiciel mouchard avec contrôle centralisé, pour empêcher le téléchargement de contenu illicite (bien entendu ce logiciel sera payant et non interopérable (tenants du logiciel libre, passez votre chemin)) et seule arme possible pour échapper à la “riposte graduée” si votre IP tombe aux mains des “ayants droit” de l’Hadopi.

Si votre IP tombe dans les fichiers de l’Hadopi l’abonné même innocent recevra un email, puis si il récidive, une lettre et en cas de persistance une suspension de deux mois (un mois en cas de transaction) à un an.

Un seul député de l’UMP courageux et lucide a voté contre ce texte. Lionel Tardy explique sur son blog les raisons de son choix :

« j’ai voté contre pour beaucoup de raisons. Les principales sont que :

  • ce texte est techniquement inapplicable en l’état
  • ce texte sera facilement contournable
  • ce texte va suspendre à tort l’accès à internet d’un grand nombre d’abonnés
  • ce texte met en place un surréférencement des offres légales de téléchargement
  • ce texte va obliger les abonnés à investir, à leurs frais, dans des solutions de protection contre le téléchargement illégal
  • ce texte n’a pas abordé le volet création, pourtant fondamental … »

Cependant il est facile de contourner ce texte grâce à des logiciels et sites de proxis en cascade et de cryptage pour masquer la véritable adresse IP de la connexion qui existent déjà et qui vont se multiplier si jamais ce texte entre en vigueur.

Comment contourner Hadopi en 27 secondes

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

1 Commentaire

  1. La logique veut que des enfants se mettent en colère lorsqu’on leur confisque leur jouet. Les paramètres économiques, idéologiques, libertaires, sémiotiques ne peuvent justifier ces réactions épidermiques voire égocentrées et ces levées de boucliers d’entrepreneurs en devenir et de rebelles sans cause.
    Soit, la régulation des flux immatériels ne peut être calibrée par un ensemble de dispositifs bipolaires, entre pédagogie passéiste et répression administrative. Ceci étant, l’autogestion jusqu’au-boutiste par le chaos joyeusement communautaire est un projet trop réel pour s’appliquer au virtuel.
    La nature de ce débat devrait être basé sur l’esprit mais, en l’occurrence, c’est le sentiment qui régit la problématique et sert de maladie imaginaire, de diagnostic sentencieux ou de remède absolu car la raison a déserté à la première demande de test de paternité.

    La suite ici :
    http://souklaye.wordpress.com/2009/03/13/creation-internet-et-insultes-gratuites/

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*