Clicky

Le projet de loi HADOPI : le filtrage des contenus et réactions d’indignation de toutes parts

Christine Albanel vient de présenter le projet de loi Création et Internet (ou Hadopi) censé instaurer la riposte graduée contre le téléchargement intégral. Ce projet de loi, pourtant avalisé par le Conseil d’Etat provoque des vagues de protestation générale et même d’institutions comme la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), de l’Arcep le régulateur des télécoms, de l’Association des services internet communautaires (Asic), et même du Parlement européen.

La riposte graduée expliquée chez ZDnet

Réaction des associations et des internautes

Libération publie un appel des parlementaires socialistes contre cette loi

PCINpact précise que cette loi conduit à un filtrage en règle de l’internet

Cette loi est encore une fois le résultat de la pression de l’industrie du disque (je n’ose dire de la culture) figés sur leur ancestral modèle économique à l’heure de l’économie numérique et de la dématérialisation. Cette loi va renforcer les logiciels de cryptage et de circulation anonyme sur internet. Elle ne va punir principalement que les téléchargeurs occasionnels ne maitrisant pas les techniques de navigation.
Et au moment ou le gouvernement prône l’accès à internet haut débit pour tous est-ce bien raisonnable que la peine encourue soit justement la coupure de l’accès…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

2 Commentaires

  1. Je ne suis pas pour le téléchargement à outrance de contenus protégés. Cependant plusieurs choses me dérangent fortement dans cette loi. 

    – Nous avons un truc qui s’appelle droit à la copie privée et pour lequel nous payons à chaque fois que nous achetons du support de stockage (CD, DVD, dique dur, baladeur, téléphone portable…). L’application de texte de loi Hadopi revient à supprimer ce droit et personne ne propose bien évidemment d’annuler cette taxe plutôt injuste dailleurs.

    – Bien pire encore, le filtrage organisé de l’internet sera mis en place par des organismes privés. A mon sens c’est la porte ouverte à tous les abus.

    – Il faudra bien que quelqu’un supporte les coûts de ce filtrage et devinez qui va payer au bout de la chaîne… Cela risque de s’appeler taxe de protection internet !

    Il faut lire attentivement tous les articles pour constater la démesure des implications, en regard du pourquoi, de cette loi.

  2. Hello,

    je me suis tardivement intéressé à ces histoires, mais je dois reconnaître que les opposants à la fameuse «riposte graduée» ne m’ont pas vraiment convaincus. Diffuser des oeuvres à l’insu de leur auteur est interdit, et les récupérer l’est également. Dématérialisation ou fabuleuses nouvelles technologies, ça n’y change rien, et c’est tant mieux.
    La riposte graduée est finalement très graduée. Liberticide, c’est bien exagéré.

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*