Georges Orwell visionnaire ???

Le Big brother du roman 1984 de Georges Orwell nous arrive à grands pas.

Le gouvernement travaille actuellement à un nouveau projet de décret de la Loi pour la confiance dans l’Economie numérique (LCEN). Ce décret vise à « permettre l’identification de quiconque a contribué à la création du contenu » d’un site. Pour ce faire, blogueurs, hébergeurs et fournisseurs d’accès auront l’obligation de conserver durant trois ans l’intégralité des informations de l’activité des internautes sur les sites web : numéro de téléphone de connexion, adresse IP, horaires de connexion et de modifications de contenus, identité utilisée et nature des modifications. Le décret prévoit ainsi la rétention des données sur la création, la modification mais aussi la suppression de contenus web. En cas de paiement sur le net, le type de paiement, l’heure de la transaction, son montant et le « numéro de référence du moyen de paiement » (soit le numéro de carte bancaire) seraient conservés. L’identité serait archivée de façon exhaustive : pseudonyme, mais aussi nom et prénom, adresse postale, email, numéro de téléphone et même mot de passe (pourtant impossible à connaître sur la plupart des sites, car crypté pour raison de sécurité). Police et gendarmerie pourront par ailleurs accéder sur simple demande aux données stockées, et les conserver durant trois années.

Plus de liens et de précisions par Sébastien Delahaye dans l’article de Libé dont je viens de citer le chapeau.

Un bon papier de Philippe Jannet, président du Groupement des éditeurs de sites en ligne dans ”Le Monde”

Commentaires
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.