Les délires d’un graveur

C’est la partition la plus tordue qu’il m’ait été donné de voir.

Faerie_s-aire

Si on peut appeler ce délire du graveur John Stump une partition.

Commentaires
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Comments

  1. Salut Marcel!…Ca change des partitions du Peter bemol!…un peu plus duraille c’est tout. Le pauvre, il est mort, mais on disait que Pierre Gossez (clarinette et sax notamment chez Bolling) pouvait tout lire même les chiures de mouche. Cette partoche, in s’en serait peu être sorti!…

  2. malgré mon GPS et ma longuevue, je n’ai pu apercevoir la ligne mélodique ;je te propose donc une réunion (à plusieurs) pour résoudre cette difficulté

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.