Clicky

Un peu de science : Medistates

MEDISTATES : Technique médicale fondée sur les statistiques.

Plutôt que de dépenser des sommes folles pour construire des laboratoires et engager à prix d’or des gens intelligents (à l’étranger !), il suffit de faire des sondages et de louer un ordinateur portable.

Exemple : Un rat de 600Gr. à qui l’on fait consommer 14 Kg. / jour de moutarde de Dijon, a 80 % de chance (si l’on peut dire) de développer un cancer du Larynx. Donc :

La cause du cancer du larynx  : c’est la moutarde de Dijon.

 

Durée de la recherche : 3 semaines

Coût de l’opération :        

– Un Rat :  5 Euros

– Moutarde de Dijon : 75 Euros

– Location Fox Terrier pour surveiller le rat : 20 Euros

– Constat décès par égoutier expérimenté :  15 Euros

– Location d’un ordinateur portable :  25 Euros

TOTAL 140 Euros

 

Cette technique permet aussi d’attirer vers les métiers de la santé toute une classe d’âge inapte à la recherche, au diagnostic, ou allergique à la vue du sang.

Pour mieux comprendre la portée de cette nouvelle approche de la médecine, je vous soumets mon cas personnel :

Je réside au Pays Basque, ou je bois plus que la moyenne (il faut le faire !) = PROBLEME !

Si je m’installe en Bretagne, sans rien changer à mon mode de vie, je boirai moins que la moyenne (facile !) = PROBLEME RESOLU !!

 

En prime, les loyers sont moins chers.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

4 Commentaires

  1. Eminentissimo dottore
    J’ai lu votre brillante réponse à mon commentaire mais je n’ai pas eu le temps d’y apporter la réponse que son niveau méritait.En effet, j’ai d’abord été mobilisé par une recherche en Italie dont le sujet est de la plus haute importance:
    “Les raz de marée conjugués de l’iconographie religieuse et du tourisme pseudo culturel de masse sont ils plus dangereux pour Florence que les crues répétées de l’Arno ?”
    J’ai donc du examiner avec une minutie d’entomologiste la vision dantesque (adjectif adéquat en ce lieu) des caravanes de touristes hébétés,enchaînés à leur guide par leur casque diffuseur de “la Parole” et par l’image hypnotique de son fanion.
    A peine libéré de cette tache,je dois me rendre en Normandie (Mont st Michel et Jazz sous les pommiers) pour une seconde étude liée à la première :”Les routes de migrations des touristes culturels” Le fait d’avoir bagué quelques touristes à Florence m’apportera peut être quelques informations…..
    Ps:très bonne idée le chien belge mais pourquoi pas un danois (qui aurait lu Andersen) pour conduire les rats à la noyade dans la moutarde ?

  2. Mon cher collégue,
    Je ne partage pas votre pessimisme de droite sur le chiffrage des couts.
    Capturer 1000 rats s’apparente désormais à une opération de dératisation et,en période éléctorale,toute municipalité sera prête à finançer l’opération,ce qui permetra de payer la moutarde.
    Certes, en raison du nombre de rats il faudra remplaçer le fox terrier par un chien berger (Belge de préférence)=coût inchangé.Les risques juridiques et la crémation seront supportès par les municipalitè,en majorité de gauche.Ce sera autant de sens giratoires et de “Maisons du bonheur” en moins.En prime.

    Sur l’aspect scientifique,épistémologiaque,je suis encore plus serein.
    La théorie Neo-Darwinienne de l’évolution explique l’apparition de la vie sur terre.Or,comme la mort de mon rat, cet événement ne s’est produit qu’une fois ,et il ne peut mçeme pas etre soumis à l’épreuve de l’expérience.
    Pourquoi donc etre plus royaliste que le Collège de France,directeur sourcilleux de la conscience de nos scientifiques.

    je vous remercie de vos commentaires et comprends vos scrupules.Mais ou allons nous si on laisse les scientifiques empecher les médias de diffuser une culture qui doit rester populaire et non élitiste !
    La révolution a décapité Lavoisier pour moins que ça.
    J’espère que nos lecteurs non scientifiques comprendront l’enjeu de ce débat de haut niveau.

  3. cher et honorable confrère
    C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai pris connaissance de ce nouveau projet scientifique.Toutefois il me semble très discutable sur un point:une statistique sur un objet unique est elle vraiment fiable ? (sujet évoqué dans l’excellent article
    du déconologue Hal Berenstayn “microstatistique de l’infra unitaire”).Il semble donc plus sage d’utiliser un échantillon de mille rats (évitez Dijon,ils sont peut être immunisés).Dès lors le chiffrage de votre projet semble aussi peu crédible que celui d’un candidat présidentiel de gauche (aux dires de certains..).
    Reprenons le calcul:1500 euros pour les rats (ristourne sur la quantité),21(3 semaines)x14 (kgs)x1000(rats)x10(prix moyen kg moutarde)=2940000 € pour la moutarde.Le prix a déjà éclaté.Je vous passe la location DES fox terriers,les honoraires des avocats défendeurs contre la SPA, les dommages financiers pour le procès perdu,l’inhumation ou la crémation des rats décédés..Seule la location d’un ordinateur portable est confirmée.Le coût total va donc dépasser les 3 millions.On pourrait penser à des sponsors mais lesquels ?Certainement pas les producteurs d’une moutarde montrée du doigt comme cancérigène (publicité “il n’y a que Mailhe…” déclamé d’une voix éraillée par un rat?) A moins que l’on fasse miroiter sa reconversion en raticide efficace (moutarde “à mort rats”)…
    Soyons sérieux !Pour tout projet scientifique moderne deux questions se posent:”combien ça coûte?” et “à quoi ça peut servir tout de suite ?” (très souvent lié à”qu’est ce que ça peut rapporter ?”) La réponse à la première question étant donnée, essayons de répondre à la seconde:il n’est pas question de sauver les rats du cancer du larynx mais plutôt les humains (sauf céline dion).Il faut donc,comme dans tous les protocoles d’expérimentation médicale,passer au stade d’expérimentation humaine .Mais alors il me semble difficile de recruter 1000 candidats au suicide par la moutarde.
    Je pense,en conclusion, qu’il serait préférable d’étudier l’influence du whisky sur le cancer du foie.Le recrutement de cobayes suicidaires au whisky, en bretagne et même au pays basque dans le milieu jazz (que je vous soupçonne de fréquenter pour sa moyenne alcoolémique élevée,en accord avec votre raisonnement) ne poserait aucun problème.
    J’espère que vous ne verrez dans ce texte qu’un désir profond de faire avancer la science et que,s’il y a réponse de vôtre part,elle se fera sans technicité exagérée qui noierait le lecteur non scientifique.

  4. Attention cependant au cidre…il y en a alcoolisés…et puis je crois savoir qu’en Bretagne. Ca carbure pas mal….Pour l’expérience avec le rat, ça fait chero la moutarde!….et je ne parle pas des déjections!….Amitiés Pierre- Louis.

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*