Clicky

le saxophone alto

Charlie Parker

Charlie Parker

Ah! l’amour du saxophone…je vous avais annoncé la couleur….En cette période d’élection, je me consacre aux  travaux d’Hercule en tentant de vous parler de nos meilleurs saxophonistes mondiaux et nationaux…Je ferai dans un billet à venir , un place à part aux clarinettistes, saxo soprano et baryton. Le tenor viendra plus tard.  Commençons vite par le frère cadet.

Le saxophone alto est un des plus chantants membres de la famille de papa Alphonse Sax. Accordé en mi bémol, il séduit par sa facilité de jeu, mais aussi par la possibilité de s’exprimer par inflexions. Il est vrai qu’il a été supplanté au fil des temps par le sax tenor, grand frère préféré des jazzmen…
Mais l’aventure de l’alto est intense et riche….Je me propose de vous la faire découvrir.

On a tendance dans la littérature du jazz,  à diviser l’histoire du sax alto en situant  Charlie Parker en point de mire. Avant Parker, c’était pauvre, et puis il y a eu Parker et ceux qui ont suivi! ……. C’est aller un peu vite en besogne….Sans rien enlever à Parker (j’y reviendrai), il suffit d’écouter les grandes plages du jazz des années 30 et 40 pour constater que des grands maîtres de l’alto  ont tracé des sillons féconds et ont continué à magnifier leur jeu après..Parker..

J’ai intégré derrière les noms des petites étoiles (***) pour marquer mes goûts…Mon Michelin à moi…..C’est parti!

Benny Carter*** (1907-2003), également clarinettiste et trompettiste, surtout superbe arrangeur et célèbre chef d’orchestre, est une grande figure de l’instrument. A l’instar de Coleman Hawkins sur le tenor, il a été un des premiers à dégager sur l’instrument un son d’une réelle beauté. Sa grande expérience, son sens aigu de l’harmonie, ont fait de lui un superbe improvisateur à l’imagination infinie. Souple, sinueux, son jeu, parfois un peu trop sophistiqué, est sans pareil. Dans les années 70, nous avons eu le plaisir de l’écouter en France,  et notamment à Nice ou à Biarritz.

Benny Carter

Benny Carter

Johnny Hodges

Johnny Hodges

Johnny Hodges *** (1906-1970), a été un piliers de l’orchestre de Duke Ellington durant toute sa carrière. Mais il a aussi gravé des disques remarquables sous son nom. Au delà des modes, Hodges, surnommé “the rabbit“, a imposé un discours magnifique , très pur, très mature aussi,  avec des vertigineuses montées dans l’aigu. Une justesse remarquable, toutes les notes gonflées de magnificence, Johnny savait faire preuve d’une belle vigueur quand le besoin s’en ressentait…Je retiens ici “on the sunny side of the street” avec Lionel Hampton en 1937 et le fameux “all of me” avec Duke en 1958).

Pour cette période classique, il convient de ne pas oublier Stump Evans (peut- être le premier altiste connu dans les années 20), Willie Smith*, Ted Buckner, Eddie Barefield, Otto Hardwick,  Edgar Sampson, Charlie Holmes, Pete Brown, Hilton Jefferson, Howard Johnson, Earle Warren, Russel Procope, Tab Smith, Marshall Royal (lead alto chez Count Basie), Bobby Plater, et Don Redman (grand chef d’orchestre).

Voici à présent, deux phénomènes à placer à part, véritables dynamiteurs, ayant connu un grand succès populaire dans ces années “autour de Parker”…
Louis Jordan ** (1908-1975) Les amateurs de jazz connaissent bien cet énergique chef d’orchestre (“tympany five“), peut- être l’inventeur du “rock and roll”!…(“choo choo boogie”(1946). Son jeu à l’alto est parfois heurté, mais oh combien efficace! …Quel chanteur aussi!….Toujours à la mode!….

Louis Jordan

Louis Jordan

Earl Bostic *** (1913-1965). Rarement un saxophoniste n’a joué avec autant de puissance, de chaleur, de growl (disons-le , quelquefois c’était trop…mais j’adore!)..Ecoutez surtout “Flamingo” de 1951…Impressionnant!….
Et puis vint….
Charlie Parker*** (1920-1955). Pour beaucoup d’écrivains et de chroniqueurs de jazz, Charlie “Bird” Parker est le plus grand soliste et improvisateur de l’histoire du jazz. Originaire de Kansas city,  il a mis beaucoup de blues et d’énergie dans son jeu, surtout dans ses débuts avec l’orchestre de Jay Mc Shann. Pour André Hodeir, “il n’est pas un révolutionnaire, mais avec courage et audace, il pousse plus en avant l’exploration du champ tonal…Il a un sens aigu de la tonalité”...Je suis assez d’accord. Dès 1945, l’altiste nous offre du renouveau, c’est certain. Mais , selon moi,  on constate  une répétition de phrasés dans l’ensemble de son oeuvre, des sortes de gimmicks….Associé à Dizzy Gillespie, il privilégie les tempos up.Pourtant, je le préfére dans les formations moins bop et trop souvent torrides.  J’adore ses enregistrements avec les cordes (Verve 1949-54). Le son , le lyrisme sont alors à leur comble….J’écoute souvent. Vraiment très beau!…
L’influence de Parker a été considérable….Les suiveurs sont légion jusque dans nos jeunes générations. Le plus célèbre est certainement Sonny Stitt** excellent tenorman également. Et puis, toujours  chez les américains, sont remarquables  Rudy Williams, Sonny Criss*, Frank Morgan, Lou Donaldson Chris Woods, Eddie Vinson et  Charles Mc Pherson...Il me faut citer également un vrai disciple de Bird: Phil Woods***( né en 1931)…son fils spirituel… jouait sur un sax de son maître et …avait épousé sa seconde femme!….J’ai beaucoup d’appétence pour Phil….comme j’en ai aussi pour Cannonball Adderley*** (1928-1975). J’ai déjà écrit des billets sur ces excellents instrumentistes.
Beaucoup d’altistes, inspirés de l’incontournable Parker,  méritent ici la citation: Jackie Mac Lean*, Bud Shanks* (également excellent flûtiste), Herb Geller **, Gene Kill, Gigi Gryce,  Joe Maini, Charlie Mariano, Stephano Di Battista,   Med Flory (créateur de supersax), ou Jerry Dodgion.Il faut aussi savoir que le grand Ray Charles était aussi un excellent altiste!..
D’autres voies étant ouvertes, d’autres voix, se font faites  entendre,  surtout dans les années 50 et 60 . Comme par exemple Lee Konitz*, génial improvisateur, le délicieux Paul Desmond ***(sur lequel j’ai aussi écrit) ou encore  Hal Mac Kusick, Buddy Colette, et Lennie Niehaus (surtout arrangeur). Dans les plus jeunes, je rajouterais Frank Roberscheuten, Joey Cavaseno, Chris Hopkins, et l’italien Luigi Grasso 

J’ai une affection particulière pour Art Pepper *** (1925-1982), celui qui a pu “mal tourner” à une époque!…On lui pardonnera volontiers, tant ce musicien a produit de l’excellente musique, inspirée du style de Benny Carter (tiens, tiens…), mais aussi de Lester Young. L’étonnant Art de Pepper, sa fructueuse invention mélodique, son sens inné de l’improvisation, en font un des stylistes les plus appréciés des connaisseurs.

Une étoile que je n’ai pas bien explorée….Ornette Coleman doit figurer en bonne place dans les rayon des modernes, voire du free…Les commentateurs du jipiblog pourront  écrire quelques mots sur lui, comme sur Eric Dolphy, Steve Coleman,  ou Antony Braxton.

Daniel Huck

Daniel Huck

Et les français? …..Robert Mavounzy * (le guadeloupéen!…), mais aussi Hubert Fol*, Hubert Rostaing…Voici pour les anciens. Mais, en craignant de me faire des ennemis par oubli ou par préférence, j’aimerais faire figurer en excellente place notre ami Daniel Huck***, vrai altiste fougueux, mais aussi swingman de coeur!, grand spécialiste du scat vocal ….Et puis,…j’y arrive, l’excellent Claude Tissendier***, véritable pilier de l’orchestre de Claude Bolling (ce dernier vient de fêter ses 80 ans!) . Claude Tissendier est un amoureux du sax. Excellent instrumentiste (il faut également l’écouter à la clarinette!….), il a enregistré et produit sous son nom de véritables joyaux avec son groupe Saxomania. Il y a notamment invité Benny Carter et Phil Woods . Dans la galaxie altiste française, je rajouterai Marc Richard *(surtout clarinettiste), Michel Attenoux, Jean Aldegon, Jean Eteve*, Philippe Portejoie* (maison Bolling toujours!), mais aussi , Frederic Couderc*, Guy Bonne, Olivier Defays et la jeune Aurélie Tropez*….Et il y en a tant d’autres…….

 

Pardon pour les absents….Il me restera pour mon prochain billet, à m’atteler aux saxophones tenor…Mais cela est une autre histoire…..

Claude Tissendier

Claude Tissendier

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis