Clicky

Finale 2008 soux Linux

Je viens d’installer Finale 2008 grâce à l’émulateur Wine sur la dernière distribution Linux de Mandriva.
Premier bilan :

Je suis complètement débutant sous Linux mais je suis parvenu à installer la dernière version de Finale sous cet OS.
Premièrement j’ai installé via les packages logiciels de la distribution l’émulateur Wine qui permet de faire tourner des applications Windows sous Linux. Wine une fois démarré, on se retrouve avec un environnement graphique windows 2000, avec les mêmes dialogues et la même ergonomie. Le plus difficile est de faire reconnaitre (en langage linuxien on dit monter) le dvd par linux. Bien sûr, ici pas d’autoboot du dvd de Finale. Il faut parcourir l’arborescence pour trouver le programme d’installation. Il s’agit de FinWinSetup.exe qui se trouve dans le dossier fsCommand à la racine du dvd.
Et à partir de là tout roule. Comme sous windows ou Mac. Splash screen, boite de dialogue de choix d’install et en moins de 2 minutes Finale est installé. Dans le menu des applications une icône wine est apparue ouvrant vers le dossier des applications installées et, au bout de l’arborescence, l’icône de Finale 2008.
Au premier lancement impeccable, une seule surprise, la fonte système windows est remplacée par une police style times un peu trop petite et un interlignage important qui déforme en hauteur les boites de dialogue et les menus. Cependant c’est tout à fait fonctionnel. Je commence par changer les icônes par défaut de l’interface pour celles traditionnelles des premières versions. Fonctionnement impeccable. J’ouvre un fichier, impeccable, les polices traditionnelles, maestro, engraver et jazz sont bien là et s’affichent impeccablement. L’affichage studio, page et scroll view s’enchaînent instantanément à la moindre sollicitation de ctrl+E.

Finale sous Linux
je ne résiste pas à mettre une autre capture pour illustrer les bureaux 3D de Mandriva 2008
Finale sous Linux 2

Cependant, malgré mes essais de paramétrage, je n’ai pas réussi à faire fonctionner le midi. Ni en entrée, ni en sortie. Pas de son. Peut être par méconnaissance de wine et linux, mais je continue à chercher des infos.
Les autres modes de saisie, à la souris et au clavier alphanumérique en speedy fonctionnent normalement.
Tout s’affiche comme il faut sauf les liaisons de notes et les accolades des portées de piano qui oublient leurs courbes pour devenir anguleuses.

Finale sous Linux Danseuses

Cependant à l’impression, à l’exportation eps et ps et à l’impression vers un fichier pdf (linux Mandriva est fourni avec une imprimante pdf virtuelle) les lignes déformées retrouvent leurs courbes naturelles.
Conclusion : Finale sous Linux/wine fonctionne de manière correcte si on entre la musique à la souris ou au clavier alphanumérique et si on n’a pas besoin de faire jouer la partition. Pour ma part, ce n’est pas encore satisfaisant car je passe par le midi pour faire toutes les saisies de notes. Peut être pour des corrections ou une utilisation limitée et ponctuelle.
Je vais continuer d’investiguer avec wine ou peut être existe t-il d’autres émulateurs. Il y a aussi la solution d’utiliser des machines virtuelles. A creuser…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

3 Commentaires

  1. Merci pour ces conseils et ce lien je vais approfondir la question dès que j’aurai le temps.

  2. Ah bah tiens ! C’est fou ce qu’on trouve sur le wiki de Mandriva !

    http://wiki.mandriva.com/fr/MIDI#Sy

  3. Le midi, sous linux, c’est assez compliqué. En fait, ta carte son, avant de produire du midi, doit pouvoir importer une table d’instruments. Hors, sur la plupart des tables d’instrument, il y a des droits de reproduction et de diffusion. Autrement dit, les distributions linux n’ont pas le droit de les diffuser. Il faut alors les rapatrier à la main sur ta distro et l’importer à la main dans ta carte. Il existe un outil pour faire ça pour une soundblaster qui s’appelle “awesfx”. Il est dispo sous Mandriva (mais il est possible qu’il soit dans le PLF : voir ce terme dans google et tu arrives sur le site qui t’explique ce qu’ils font et pourquoi ils le font :-) )

    Ensuite, le mieux, pour tester que tout fonctionne, c’est d’utiliser l’application “kmid” (et pas kmidi, attention).

    Si tu veux plus d’info, tu peux toujours m’envoyer un mail, je tenterais de te dépanner. Je n’ai plus de soundblaster et je n’ai pas utilisé le midi sous linux depuis une éternité, mais je ferais ce que je peux.

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*