Clicky

Gwada Harpe

Frédérique Garnier

Frédérique Garnier

Marie France et Lucien Casalan

Marie France et Lucien Casalan

Vraiment,  en Guadeloupe, nous sommes comblés!… Les 22èmes journées internationales de la harpe sont venues cette année encore,  enchanter un nombreux public à l’habitation Bouvier à Baillif. L’année 2015 commençait bien!

Belle performance de Claire le Fur qui anime chaque année avec talent cette manifestation avec de grands artistes de plusieurs pays. Claire, qui pratique la plongée sous marine, sait nager entre deux eaux et elle sait  faire en sorte que le miracle musical se produise… Elle et ses musiciens ont accompagné des images sous marines réalisées par Michel Metery et Albert Falco  (montage Jean Pierre Stella) à la salle de Lameca à Basse terre, mais aussi au centre culturel de Saint Claude. Un spectacle étonnant, à couper le souffle (et pourtant il fallait respirer sous l’eau en jouant de la harpe ou du violon au milieu des poissons eux mêmes captivés!).

Puis,  dimanche 4 janvier, les mêmes musiciens,  qui venaient la veille de donner un concert à

Claire Le Fur (en bleu ) et toute la troupe

Claire Le Fur (en bleu ) et toute la troupe

Point à Pitre, ont envoûté les mélomanes antillais dans cette belle demeure qu’occupent Lucien et Marie France Casalan. Un magnifique concert (de la musique acoustique!) qui a permis au public très recueilli, puis manifestant sa joie à la fin des morceaux, d’écouter ces talentueux artistes que je me dois de citer: Claire le Fur et Frédérique Garnier (harpes), Cécile de Rocca Serra (violon, alto), le guyanais Raymond Gratien (guitare), le martiniquais Guy Louiset (steel pan), et les guadeloupéens Jean Claude Antoinette  et Sissi (percussions). Un répertoire très bien ciblé et varié nous conduisant dans le monde entier (Vivaldi, Debussy, Villa Lobos, Piazzolla)….

Cerise sur le gâteau, le clarinettiste et saxophoniste de Gwada! Eddy Gustave était l’invité d’honneur. Immense plaisir pour nous tous d’accueillir et d’écouter ce merveilleux musicien que les Guadeloupéens ( ah, les biguines et les mazurkas!)  connaissent bien,  mais aussi les amateurs de jazz parisiens. Les anciens se souviennent que dans les années 60, Eddy allait retrouver son pote Robert Mavounzy pour des bœufs endiablés à “la Cigale”.

Pierre Fagalde et Eddy Gustave.

Pierre Fagalde et Eddy Gustave.

Bien sûr, on en redemande!….Beaucoup ont émis le souhait que l’habitation Bouvier devienne un lieu de rencontre de la musique.

Et que le miracle se renouvelle régulièrement.

 

Au fait, BONNE ANNEE 2015 A TOUTES ET A TOUS…..AVEC BEAUCOUP DE MUSIQUE!…..

.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*