Clicky

Jazz à Capbreton Fugue en PaysJAZZ – jour 2

Mulgrew Miller trio avec Daryl Hall à la contrebasse et Leon Parker à la batterie. Le concert a démarré très soft, un peu ennuyeux. Etonnant de la part de Mulgrew Miller que j’attendais plus pêchu et incisif. Sans doute à cause de son physique de bouledogue impressionnant. Puis Leon Parker a sorti les baguettes et là le concert à pris la tournure attendue.

En seconde partie Quartet de rêve avec Philip Catherine, guitare, Enrico Pieranunzi au piano, Joe La Barbera à la batterie et Hein Van de Geyn à la contrebasse. Moment d’écoute, de respect mutuel et de plaisir de jouer ensemble. Un régal de musicalité. Pour moi sans doute le plus beau moment du festival.

[nggallery id=6]
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

1 Commentaire

  1. Bine le reportage…Je rentre à la fin du mois..Je serai plus assidu et je reprendrai la rédaction des billets. Amitiés à tous!.

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*