France.fr la risée du net

Le 14 juillet la France a lancé en grandes pompes France.fr, un portail internet ambitieux et multilingue pour représenter dignement le pays sur internet.

Nathalie Kosciusko-Morizet twittait fièrement : “Le lancement aujourd’hui du site officiel de la France dans le monde”. Depuis silence radio.

Le site a été visible en ligne durant seulement quelques heures minutes et encore avec bien des problèmes et de nombreux plantages.

Depuis le 15 juillet, le site affiche une jolie page avec ce message : “L’équipe de France.fr regrette de ne pouvoir vous permettre de retrouver le portail de la France. Nous sommes actuellement confrontés à un problème de configuration de nos serveurs. Nous avons entrepris un audit de l’ensemble des systèmes pour nous permettre une réouverture dans les plus brefs délais. Merci de votre patience et à très vite !”

Le ratage du site France.fr fait encore une fois de la France officielle de l’internet la risée du monde.

Techcrunch ici ou : “Nous vous ferons savoir si et quand le gouvernement français est capable de faire vivre le site. Si l’expérience du pays avec des porte-avions de construction est une indication de leur capacité à construire des sites Web, nous devrions en avoir confirmation dans le courant de 2013.”

Aol news citant Philip Dermargosian directeur de la société de développement Big Up Show et professeur à Sciences Po : “Les Français veulent tellement faire bonne impression que quand ils glissent, ils peuvent facilement ressembler à des bouffons.”

Comme disait le général Alcazar dans L’oreille cassée :

“Caramba ! Encore raté !”

Commentaires
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.