Le Chili

 

Il est des destinations comme ça, dont on rêve… Mon père est né et a vécu à Vina del Mar. J’avais tant envie d’aller voir ce beau pays. Une cagnotte rassemblée par des amis pour mon dernier anniversaire a permis ce véritable périple.

Le Chili c’est un pays au bout du monde…une grande bande de 4.300 km de long et de 355 km de largeur, encadrée par l’océan pacifique et la cordillère des Andes. Un air un peu frais car nous ne sommes pas très loin de l’antarctique, des paysages somptueux (forêts, déserts, volcans), une population paisible, toujours encline à vous sourire et à vous aider à trouver votre chemin… bref beaucoup de charme dans ce coin au bout du monde.

l’immeuble des Fagalde Hermanos à Valparaiso

Notre itinéraire en bleu

A Valparaiso, guidés par notre cousin Marcelo Fagalde, nous avons retrouvé l’immeuble de la fabrica de calzados crée par les Fagalde Hermanos.

A Vina del Mar, nous avons recherché la maison familiale dans le Cerro castillo dominant l’immense baie.. Echec. Peu importe. Il nous suffisait de humer l’air de l’océan comme l’avaient fait nos ancêtres un siècle plus tôt.

Santiago est une immense ville avec ses 7 millions d’habitants s’étendant sur un immense espace entouré de montagnes aux sommets enneigés. Que de découvertes dans cette mégapole aux mille secrets et chargée d’histoire.

El palacio de la Moneda où mourut Salvador Allende en 1973

Du haut de la petite butte du Cerro Santa Lucia, on domine toute la ville. Dans un boite célèbre , nous sommes allés écouter un groupe musical qui jouait des cuecas, danses régionales avec des couples virevoltant un foulard à la main. Spectacle étonnant à déguster avec un verre de pisco sour.

Pour nos ballades, nous avons préféré le sud de la capitale au désert d’Atacama. En utilisant un service de bus parfaitement organisé, nous sommes allés passer deux nuits à San José de Maipo,  avec une promenade à cheval dans le canyon .

promenade à cheval dans le canyon de Maipo.

Passage sur la côte du pacifique à Pichilemu, paradis des surfeurs. Visite indispensable de Santa Cruz et des vignobles environnants. Puis, nous sommes descendus  vers Rancagua, Chillan, Tomuco, et  Ozorno pour atteindre la merveilleuse île de Chiloe.

L’île est une merveille. A Castro,  charmante cité qui vit au rythme des marchés,  on peut rencontrer des populations bigarrées dont les Mapuches, ayant occupé le sud du Chili avant l’occupation par les espagnols. Les maison multicolores sur pilotis ceinturent la ville le long du canal jusqu’au bras de mer.La cathédrale vaut le détour. Revêtement extérieur en tôle jaune et tout l’intérieur en bois. Imprévu. Du grand art.

La petite bourgade de Chonchi nous a permis de découvrir “le musée de l’accordéon”. Cathy a pu échanger quelques notes avec Sergio Colivoro, la vedette locale. Plus à l’ouest, visite des pingouins tout près de la merveilleuse ville d’Ancud qui nous a vraiment séduits.

Tout ce voyage, nous l’avons fait avec un soleil éclatant.

Ancud, un coin charmant

Les derniers jours à Santiago avec notre famille chilienne ont été un pur bonheur. Merci donc pour leur accueil à Marcelo, Mariana, Rafael, Vicente, Gustavio et la charmante Olga Cuevas, épouse Fagalde, la maman, qui connaît bien le pays basque .

Cena avec la famille Fagalde-Duthil de Santiago.

Il ne nous restait plus qu’a passer deux jours dans un petit hôtel très sympa dans le secteur de Bellavista, sorte de quartier latin chilien aux maisons colorées.

Un magnifique pays. Notre cœur y est un peu resté.

“I’m a poor lonesome mapuche”… So long!

 

 

Commentaires
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*