Jazz méprisé

Chers amis, allez pour cette fois , de la colère, un billet d’humeur, créateur peut- être de polémique?

Je viens de signer une pétition en ligne dans laquelle beaucoup  protestent contre la dernière cérémonie des Victoires du jazz! .

Victoires? Tu parles… Grosse défaite en fait. La télévision, déjà pingre en matière de diffusion de jazz, a voulu comme chaque année,  honorer cette belle musique… notre musique…. Le résultat est pitoyable. Quel gâchis, quel mépris!. Je n’ai pas regardé l’émission, mais j’ai lu les commentaires. Les artistes (je ne critique pas ici le choix des lauréats), n’ont même pas pu jouer leur musique. “Pas la peine de porter vos instruments. Venir en smoking suffira!” Il parait que Henri Texier a reçu un prix d’honneur en catimini…

En fait, cela fait plusieurs années que cette cérémonie est une mascarade…et c’est de pire en pire. Les programmateurs, en mal d’imagination, mais en recherche effrénée de l’audimat,  ont préféré faire la part belle aux célébrités de la chanson, lesquelles,  dans leurs répertoires, font une timide référence au jazz. Je n’ai rien contre Michel Jonasz. Mais sa “boite de jazz”,  à part quelques mesures qui swinguent un peu, représente mal (pour la bande musicale) nos clubs qui font un effort magnifique et incompris pour faire jouer en live les musiciens …les vrais…..Ces clubs et festivals qui rencontrent  la pression des medias, des producteurs bien placés pour recruter les mêmes musiciens qui ont eu quelques pages dans “jazz hot” ou dans “Télérama”.

Cabu avait raison.

Il faut aller dans les “petits journaux” pour retrouver le vrai jazz, le plus authentique, souvent le plus talentueux. Il faut se rendre en province dans les petits festivals drivés par des musiciens qui savent de quoi ils écoutent. Là oui, on écoute du jazz!

Honneur aux “petits festivals” qui deviennent grands! (Dessin : Duverdier)

Ca fait un moment que le jazz a été kidnappé. Ca fait bien de dire: “j’adore le jazz”. Les publicitaires rappellent (et ça c’est vrai- je plaisante-) que le saxophone est un monument de séduction. On fait référence à l’apparence, à l’image d’un jazz devenu propre après s’être encanaillé. Cependant, cette musique, notre musique,  demeure dans les bas fonds pour ceux qui veulent vraiment le jouer. Le jazz est souvent maltraité, mal compris aussi, surtout mal écouté. Parler de vrai jazz, de swing devient un dialecte qui semble ne plus avoir de sens. Voire pour certains des propos de “vieux cons”!…

J’ai signé la pétition car c’est un cri du cœur contre la méprisable télé. Mais, j’ai constaté dans la liste des signatures l’absence de nos jazzmen, enfin de ceux que j’aime et qui jouent selon moi vraiment du jazz!…Ca viendra peut être.

Cabu a toujours eu bon goût!

Beaucoup de ces signataires ne se sentent -ils pas aussi responsables de la situation qu’il critiquent?. C’est bien joli, la fusion, les expériences diverses, les œuvres tirées des laboratoires de la Berklee scool. Mais on peut y perdre son âme? Surtout certains ne font- ils pas tout pour rebuter les amateurs en voulant continuer à créer une musique pour musiciens, pouvant plaire à certains chroniqueurs parisiens. Le débat est vaste. je ne fais que l’effleurer.

A vous la parole, la plume, le clavier….

C’était mon quart d’heure de mauvaise humeur!……

Amitiés à tous! restez Jazz!

CONSEIL D’ADMINISTRATION DES VICTOIRES DU JAZZ: Sauvez les Victoires du Jazz ! – Signez la pétition !

 

 

 

Commentaires
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajoutez votre grain de sel à cet article

Votre email ne sera pas publiéLes champs requis sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.