Un astéroide frolera la terre le 15 février 2013

En février 2012 les astronomes de l’Observatoire de La Sagra en Espagne ont découvert un astéroïde encore inconnu qui venait de passer à “proximité” (2,6 millions de km) de notre planète.

Ils ont nommé cet astéroïde 2012-DA14 et ont calculé qu’il suivait une orbite sensiblement proche de celle de la terre. Il repasserait donc à proximité de la terre le 15 février 2013 à 20h24 (heure de Paris) soit dans 12 jours. Cette fois, le caillou dont le diamètre est d’à peu près 45 mètres, passera très près de nous, à une distance estimée entre 24.000 et 27.000 kilomètres ce qui le fera passer à l’intérieur de l’orbite lunaire et même à l’intérieur de l’orbite des satellites géostationnaires qui évoluent vers 36.000 kilomètres. Le chef du programme de suivi des astéroïdes Don Yeomans a expliqué que depuis 1990, date du début de la surveillance du ciel, c’est la première fois qu’un objet aussi gros passera aussi près de la terre.

source NASA/JPL

source NASA/JPL

On ne pourra pas voir l’astéride à l’œil nu mais ce sera possible avec une bonne paire de jumelles ou un télescope. Le plus difficile sera de le trouver. En France il faudra regarder vers le Sud-Est.
Internet est notre ami pour observer le phénomène. On pourra suivre l’événement sur les pages des sites :
Slooh.com
Ciel des hommes
Nasa on ustream.tv

Après son passage du 15 février 2013, 2012-DA14 devrait nous rendre sa prochaine visite dans 7 ans soit en 2020.

Sources NASA/JPL – Sciences et Avenir

Commentaires
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

Centre de préférences de confidentialité