Clicky

Nos fêtes de Bayonne

Juste un petit billet après le passage impressionnant du cyclone Maria sur les petites antilles. Tout va bien à présent… Mais une grosse secousse!….. et j’ai pensé aux fêtes de  Bayonne de cet été où ça secouait pas mal aussi,  avec beaucoup d’entrain dans les rues. Pas la même ambiance, beaucoup moins traumatisante, mais un moyen ici pour moi de revenir sur cet événement annuel. Ah… ce beau pays basque… “pays de cocagne et du bon chocolat, du petit vin d’Espagne et du beau makila”.(extrait d’un succès de Luis Mariano).

une bayonnaise d’adoption….

Comme beaucoup de Bayonnais de mon âge, j’aime bien aller dans les endroits pas trop agités. On y rencontre,  toujours en rouge et blanc,  des têtes blanchies, des ventres avantageux et toujours ces cris de joie accompagnés de rasades vin rosé (bien frais!) et de vigoureux abrazos!… Plus que chez Ramina, envahi par les plus jeunes générations, il faut aller festoyer place Lacarre, mais aussi au Chistera, chez Marmouyet,  dans la célèbre rue Port neuf. La musique acoustique y a droit de cité. Les chanteurs et musiciens d’outre Bidassoa sont là avec leurs drôles d’instruments. L’accordéon diatonique basque, le trikitixa,  se mêle aux guitares et tambourins.

avec mon ami trikitilari Alain Marguiraut

La danse du verre très observée

A ne pas manquer les danses basques près du château vieux.

Tout l’arrière pays est là pour voir évoluer les danseurs au son des txistus.

C’est la fête au village. Excusez moi. Durant quelques instants, je me suis pris pour Pierre Loti…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*