Clicky

Un peu d’histoire et de culture

FrauBrief (en)

Après sa conversion au Catholicisme Champenois, et sur l’injonction de St.Rémi, Clovis 1er renonça à la polygamie alors en vigueur chez les Francs Saliens.

En gage de sa sincérité, Clovis chargea l’eunuque Clodo, Franc Ripuaire, pauvre mais travailleur, de classer sa correspondance amoureuse.

A l’issue de 9 années d’un travail harassant, les lettres de Clotilde (à qui vous savez…) furent isolées et regroupées dans un recueil dit FrauBriefen, conservé aux archives nationales sous la cote cc 001. Les autres lettres, au nombre de 7 000, furent regroupées dans un recueil dit FrauenBrief, et confiées à un camarade de régiment.

A la mort de Clovis, le camarade de régiment les vendit, contre indulgence plénière, à l’abbaye de Roncevaux (64).

Lors de la mise à sac, de l’incendie, puis de la destruction de l’abbaye par Waldeck-Rousseau en 1904, ces archives furent transférées clandestinement à la Bibliothèque Vaticane, qui en assure désormais la garde et en interdit la lecture.

Le Fraubriefen (cc001) a été traduit du Burgonde en Provençal par l’érudit Moittoux, sous le titre : Les lettres de mon Boudin.

La diffusion (sur Internet) du FrauenBrief Vatican, est annoncée vers 2060, date possible de l’abrogation du célibat des prêtres.

Patience.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*