Clicky

oh! mon bateau!…..

Derrière moi

Derrière moi “Le sultanate Oman” de Sydney Gavinet

“Oh mon bateau… Tu es le plus beau des bateaux”, chantait Luis Mariano dans son répertoire Acapulco!

Tout cela rime, je pourrais écrire rame…

Comme prévu, nous sommes allés ce week- end à Pointe à Pitre admirer les navires de la course du rhum. Après leur arrivée triomphale à la Darse au cœur de la ville, les organisateurs les ont conduit sagement  à la marina toute proche. Ils sont ainsi à quai pour se faire approcher, photographier, coucouner…. par une foule de curieux mais certainement passionnés.

Impressionnants les Ultime,  ces immenses multicoques qui ressemblent à des  pélicans géants qui auraient posé leurs ailes. Les deux premiers sont là, à se pavaner devant le village de la course. Le “Banque Populaire” de Loïc Peyron ( Ce bateau nommé  “Groupama ”  il y a quatre ans, vainqueur de l’édition 2010, a été légèrement modifié, mais reste aussi beau ! ). Puis, à ses côtés,  le 40 mètres de Yann Guichard (Spindrift 2). Enorme, surhumain. On se demande comment un homme seul peut piloter un tel monstre marin à une vitesse de 30 noeuds pendant 8 jours!….

le Spindrift 2

le Spindrift 2

Dans la catégorie Imoca, beaucoup sont déjà arrivés en Gwada. Alignés perpendiculairement  au quai, ils ont une taille raisonnable. Disons qu’ils ressemblent à … des bateaux !….. On peut voir facilement le poste de pilotage sans confort avec les cordages et les voiles parfaitement rangés.

Le Macif de François Gabart

Le Macif de François Gabart

En vedette sur le quai Malinowski, le ” Macif “ de François Gabart, vainqueur de la catégorie et premier monocoque. A ses côtés, son jumeau colorié de façon différente, le “Maître Coq” de Jérémie Beyou.

A la darse, nous avons admiré le “For Humbles héroes” de Armel Tripon et le “Bureau Vallée” de de Louis Burton. L’occasion nous a été donnée de visiter le village sur la place de la victoire avec des exposants guadeloupéens sympathiques et dynamiques, faisant le maximum dans une ambiance bon enfant pour faire connaître leur très beau pays..

Au moment  où je rédige ce billet, beaucoup de bateaux sont encore au milieu de l’océan. Patientons encore un peu pour voir arriver les guadeloupéens Willy Bissainte, Philippe Fiston, Dominique Rivard, Nicolas Thomas ou encore Luc Coquelin qui a indiqué par radio prendre son temps en quittant les Canaries  “en faisant sa transat dans son coin”….

Très belle aventure sur les mers.

A très vite dans un prochain billet!

Le

Le “banque populaire” de Loïc Peyron

A très bientôt depuis la Darse de Pointe à Pitre.

A très bientôt depuis la Darse de Pointe à Pitre.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis