Clicky

blue notes

* En ce moment de l’année, les festivals ont commencé. Certains de nos amis de la côte basque sont à Ascona,  sur le bord du lac majeur, pour assister à une des plus belles rencontres du jazz au monde!. Il existe aussi un festival sympa à Monségur en Gironde. Mais je crains qu’à la parution de mon billet, ce soit déjà terminé pour cette édition. La violoniste Aurore Volquié en était une des vedettes. Se sont produits  également  sous les arcades Ornicar Big band, le pianiste Julien Brunetaud, la chanteuse Lisa Ekdahl et le diabolique Daniel Huck.

* Stan Laferrière, multi instrumentiste, hyperdoué,  passionné de tant de choses,  a rendu un hommage émouvant à ses guitaristes préférés, en sortant un double album chez “Black and blue” ( “to my guitar heroes” (BB 709  2). Sur le premier cd,  Stan s’exprime  avec sa guitare acoustique,  en compagnie de merveilleux musiciens. Un retour au trio Colas!.. Je suis agréablement surpris d’écouter Aurélie Tropez à la clarinette, avec un très beau phrasé et un swing affirmé. L’ambiance est super.  Sur le deuxième disque, Stan joue sur une guitare électrique ( sur le book, il nous donne tous les détails sur les instruments mythiques qu’il utilise). Les fanas de guitare vont être gâtés! . Stan démontre toute sa tendresse pour cet instrument…. Le répertoire est ici plus moderne . On sent l’amour de Stan pour Jim Hall, ou encore Grant Green. En achetant ce disque,  on aide Patrick Saussois, un super guitariste français,  qui connait des mauvais moments, mais que beaucoup d’amis entourent. Courage Patrick ! Merci Stan!.

* une découverte ….toujours chez “black and blue“…le saxophoniste tenor  Philippe Pilon, très bien entouré de Pierre Christophe (piano), de  Raphael Dever (basse) et  de Guillaume Nouaux (batterie)…Un beau son, une expression “relax” sur un répertoire plutôt classique. A écouter.

* J’ai découvert plein de choses intéressantes dans la longue ‘interview du batteur Aldo Romano dans “jazzman-jazzmag” du mois de mai dernier. Aldo,  en racontant ses nombreuses rencontres durant sa longue carrière, ne craint  pas de faire grincer certaines dents…Exemple ..Michel Portal, c’est une personnalité , c’est un type qui a du charisme, incontestablement…Mais ce n’est pas un musicien de jazz. S’il n’avait pas eu ce moment très particulier du free, il n’aurait pas été assimilé au jazz. C’est juste un bon clarinettiste classique, avec un son magnifique parfois. Qu’est ce qu’on peut faire avec ça ?. Alors,  après c’est devenu une institution, c’est un peu le Johnny Halliday du jazz, on ne peut plus rien dire…Mais il ne sait pas jouer une standard, il ne sait pas jouer le blues. A cette époque, à aucun moment, il ne fait le choix de la musique qu’il joue: il débarque et profite du moment…” Dur, dur pour le musicien bayonnais. Mais peut- être Michel partage t-il cet avis ? . En tous les cas, moi,  je lui trouve un beau feeling,  notamment au bandonéon.

Plus loin, Aldo Romano évoque un souvenir de 1967 à New York.  :“j’habitais chez Enrico Rava et sa femme connaissait Jao Gilberto. C’est un drôle de type. Je me souviens qu’il avait un engagement de deux semaines au Village Vanguard et qu’il ne voulait pas y aller. Finalement, il avait consenti à jouer mais à une condition: que chaque soir, Enrico descende pour voir si Getz était dans la salle…Il le détestait. D’abord, parcequ’il lui avait piqué sa femme, mais surtout parce qu’il exécrait sa façon de jouer la bossa. Il trouvait qu’il avait un son de poulet étranglé. Ce qui n’est pas tout à fait faux”...Les mythes tombent!…Mais ce ne sont que des avis , des anecdotes. Même après cette lecture, je conserve mon opinion  sur  Stan Getz: un des plus grands!.

* pour cet été, (notamment à Crest (26),  le 2 août), l’accordéoniste Marcel Azzola se produira avec des musiciens formidables comme Stéphane Belmondo, Sylvain Luc, et le chanteur Sanseverino. . Un Cd est sorti en hommage à Edith Piaf. Chauffe toujours Marcel!

* Ici en Guadeloupe, la musique est toujours bien vivante. Le festival “terres de blues” à Marie Galante a connu un joli succès. Je vous invite à visiter le site du “bananier bleu” www.bananierbleu.com/ pour mieux découvrir de ce qui se fait ici, au pays de Robert Madvouzy et d’Alain Jean Marie. Mais il y en a tant d’autres merveilleux musiciens!….

Cathy et moi, nous rentrons fin juillet jusqu’à fin août sur la côte basque. On retrouvera les amis basques et landais sur les lieux de musique et surtout aux fêtes de Bayonne et de Dax. Olé!.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

2 Commentaires

  1. Je salue Pierre et les amis de Pierre… Juste pour dire à quel point je me suis régalé d’entendre Ron Carter à Saint Gaudens…. un petit festival qui dure maintenant depuis quelques années le W.E de l’Ascension et pour lequel je ne peux que faire de la pub…Je souhaite aussi vous faire découvrir si vous ne connaissez pas le site de http://www.pronomades.org , Pronomades qui reçoit souvent de superbes orchestres , pas nécessairement jazz, mais à entendre absolument si vous passez quelques jours de vacances en Hte Garonne.Voyez aussi http://www.31notesdete.fr Bonnes vacances
    Alain Billaud, Pau et Saint Gaudens donc!

  2. Hé oui ! Monségur est terminé ! Gros succés du Sidney Bechet Memory All Stars
    et d’Ornicar (éclatant big band)
    Vendredi au Village Swing Julien Brunetaud, accompagné de Drew Davies sax, Matthias Allamane b. et Mathieu Chazarenc, nous a donné un merveilleux concert de deux heures.
    Samedi Aurore Voilqué, après son concert, a rejoint le Doc Scanlon Pan Atl. Swingters, quel swing !Malheureusement il faut manquer une partie d’un spectacle au Village Swing pour voir celui de la Halle, comme tous les ans !!!
    Dimanche des “locaux” sous les arcades (Alain Barrabès, Pierre Yon, les Barfly, Anthony Stelmaszack g;, Benoit Ribière orgue, Fr. Gonzalez dr., etc) et au Village Swing Joseph Ganter trio, j’ai terminé avec la chanteuse gospel Jean Carpenter, le pianiste Roland Cham et un groupe bordelais “Move in Gospel”. Elodie Noutais (Peyodelo)les a rejoints pour le final)Ferveur et émotion sur scène et dans le public . Retour sur Bordeaux, avant Charles Walker que je découvrirai
    une autre fois ! Voilà Pierre, une bouffée de jazz girondin.

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*