Clicky

années 60… les jeunes libertés

Collectif-Les-Annees-60-N-01-Des-Beatles-A-Woodstock-Revue-866997420_MLOh yeah! …On y est!… avec les élucubrations d’Antoine qui veut changer le monde. En 1960, Le “baby boom” a produit une nouvelle génération ( un tiers de la population a moins de 20 ans!). Cette jeunesse (j’en faisais partie!)  va manifester contre la guerre, mais aussi va largement goûter à la société de consommation. Surtout dans les medias. On a déjà vu ensemble les années 50 . Penchons nous maintenant sur la nouvelle décennie “sixtie” que l’on peut qualifier de libératrice. Les loisirs ont pris tout d’un coup de l’ importance. Mais ne perdons pas de vue les grands événements mondiaux qui ont marqué l’époque..

Ernesto "Che" Guevarra

Ernesto “Che” Guevarra

La révolution cubaine de 1959 a permis à Che Guevarra de devenir une icône , avant d’être tué par l’armée bolivienne en 1967. Le russe Youri Gagarine est devenu le premier homme dans l’espace à faire  le tour de notre planète sur vostok en 1961. John Kennedy a suscité l’espoir des américains et du monde, mais il a été tué à Houston en 1963. La guerre du Vietnam s’est poursuivie et les marines ont continué à s’y embourber tout en brûlant les populations au napalm.

En France, le général de Gaulle,  glorieux mais très discuté en 1958, après l’indépendance de l’Algérie,  va, en mai 1968,  céder de son prestige et de son autorité devant la volonté des jeunes (dont Daniel Cohn-Bendit) qui en ont assez de cette vie assez “pépère” que l’on a nommée “les 30 glorieuses” et qui, mis à part la censure et la repression, n’a pas su dans la durée offrir  de nouveaux espoirs à tous. Les slogans ont fleuri et  la nouvelle liberté s’est affichée sans pudeur, comme Brigitte Bardot dans le film “et dieu créa la femme”.(1956).

Brigitte bardot dans le mambo entre Jean Louis Trintignant et Curd Jurgens.

Brigitte bardot dans le mambo entre Jean Louis Trintignant et Curd Jurgens.

Ce fut le déclenchement d’une révolution culturelle et j’allais dire festive…. dont les effets sont à ce jour encore palpables et qui libéreront davantage la femme.. Cependant tout n’allait pas pour le mieux dans le meilleur des mondes. Nelson Mandela, le leader noir de l’Afrique du sud sera incarcéré en 1964. Le pasteur Martin Luther King a œuvré pour les libertés des noirs américains. Il avait reçu le prix Nobel de la paix, en 1964, Pourtant il a été assassiné en 1968.

Marilyn Monroe dont le charme a éclairé la décennie, a été trouvée morte dans des conditions suspectes en 1962. Ce fut peut- être la fin des grandes stars glamour. Le confort s’installait dans les maisons. La télévision (“l’étrange lucarne”)  avait alors pris une place intime et envahissante dans les familles. Le cinéma en a souffert,  laissant en France les initiatives “modernes” à la “nouvelle vague”, alors qu‘Aldred Hitchcock réalisait ses plus grands films. Les californiens venaient faire découvrir le surf aux basques à Biarritz. Anquetil survolait le tour de France cycliste au détriment de Raymond Poulidor éternel second. La France trébuchait en cherchant des nouvelles idoles. Nos “yé-yés” ont alors laissé la place aux anglais. Les “beatles”, les “Rolling Stones”, les “who” ont conquis le pays de Sheila et de Richard Antony. Seuls Johnny Halliday, Serge Gainsbourg et d’autres ont continué leur glorieuse carrière.0600753117545sans-titre

De belles années ces sixties!….Et quand on est né en 1947 comme moi, on aime en cultiver le souvenir.

Daniel Cohn Bendit

Daniel Cohn Bendit

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*