Clicky

Silence! on joue!

Le dessin de Duverdier

Vous me connaissez. Je ne vais pas mettre à critiquer les décisions des pouvoirs publics locaux. Mais, à la lecture de “sud ouest” que je capte via internet en Guadeloupe, je m’aperçois que notre ville de Bayonne, du moins ses édiles, n’ont peut- être pas le sens  de la mesure…..à moins que ce soit les riverains qui cherchent le la,  là où ils ne faut pas!. J’en veux pour preuve cette polémique à propos de l’intervention de la police venant interrompre les concerts, selon la municipalité,  trop bruyants.

Bayonne est une ville jeune et  vivante….il y a aussi des vieux ronchons comme partout hélas!…Les fêtes du mois d’août sont célèbres dans le monde entier. Il est donc  normal que les musiciens se retrouvent hors saison d’été pour partager beaucoup de bons moments et notamment la musique. Nous le savons, les endroits où on accueille la musique se font de plus en plus rares. Les taxes et redevances de toutes sortes viennent couper court les élans de ceux qui veulent entreprendre et animer la ville. Et quand ce n’est pas la SACEM (qui habite au 21!) qui leur tombe dessus , c’est la police alertée par les  riverains. Le sympathique groupe bayonnais “happy feet” avait déjà connu ce désagrément en 1974 au petit Bayonne, au Denek bat, chez Jean Lou Fabre…..Je peux en parler. J’en faisais partie.

Que faire? …….Certainement moins de bruit!…C’est évident. La musique ( ou le son qui est censé lui donner forme !) peut vite devenir une nuisance…Les sonos trop fortes dans les bars, les voitures (!), dans les maisons,  sur les plages,  peuvent déverser une musique (?) insupportable,  faite de boîtes à rythmes avec force basses qui percent  les murs les plus épais et qui chahutent les cœurs (mais au sens propre! ). Nous en sommes souvent les victimes, nous les musiciens!…… En fait, on aime tellement la musique, que l’on la déteste quand elle est déversée avec excès…

J’ai lu quelque part, mais c’est très vache,  que “les anglais n’aiment pas la musique, mais le bruit qu’elle fait!”…Sans charger davantage nos amis britanniques, il faut constater que la musique est souvent maltraitée et consommée sans retenue de puissance sonore. Elle devient alors du bruit. Alors,  dans ces cas, que l’on prenne des mesures d’atténuation de décibels (sans interdire!), je suis pour. Pour nos oreilles et notre repos.

Mais, j’en reviens à mon dada. Il manque des lieux de musique..et point douloureux pour certains.. non puisés dans le commerce. Il devrait y avoir des endroits ouverts à tous, gratuits , où les musiciens pourraient  jouer, et pourquoi pas…aie! ….ouille! (j’en entends tousser!…..) sans se faire payer!….Je le pense sincèrement pour le  jazz qui n’a pas besoin, du moins à notre niveau ,  d’un grand public bruyant. Et pourquoi pas de la musique acoustique ?…… Qui viendrait rouspéter, si on jouait en acoustique (sans sono par exemple)  dans les bistrots ou ailleurs  de 20 à 23 heures durant les week ends?

Pour beaucoup,  et nous en faisons aussi partie, il reste la solution de jouer entre amigos chez les uns et chez les autres. Des sortes de house rent parties , comme on le voit dans le fameux clip de Fats Waller “ain’t misbehavin”.

Fats Waller

C’est souvent bourré d’avantages. Plus de convivialité, possibilité de partager la musique, de  se lancer aussi, de s’exprimer quoi!…la musique n’étant pas  réservée qu’à certains , à ceux qui en vivent…..Que l’on ne se méprenne pas. Je souhaite que les musiciens qui veulent -et ils ont raison -se faire payer,  puissent le faire de façon la  plus large et avec  le minimum de respect  qu’on leur doit. Mais les règles de volume sonores s’appliqueront à eux aussi!….Mais que la musique  puisse être jouée partout par les autres aussi!….Et bravo encore à ceux qui créent les lieux chaleureux  et qui y invitent  les musiciens.

Un petit billet d’humeur, ça ne fait pas de mal!…..surtout que je vous la  joue en silence sur mon clavier….Je ne risque pas d’être stoppé  dans mon élan par la police…Mais en revanche, des bonnes gens,  qui ne pensent pas comme moi, je les subodore…Qu’ils viennent s’exprimer sur notre site!…pour enrichir le débat!….sans trop faire de bruit….

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis

8 Commentaires

  1. Bonjour Pierre

    Je ne sais pas pour les autres mais la musique c’est comme tout il faut apprendre à l’écouter….
    Quand tu n’es pas connaisseur,
    Tu peux engloutir un repas sans apprécier …pourvu qu’il y ait la quantité …mais avec l’âge, tu préfères un repas fin que tu vas prendre le temps de déguster…
    Tu peux boire sans soif et sans apprécier pourvu qu’il y ait l’ivresse mais en vieillissant tu vas boire moins et de très bon vin en appréciant chaque gorgée …
    Je pense que la musique c’est comme tout,il faut apprendre à l’écouter sans ce casser les oreilles.. écouter chaque morceaux,chaque notes,chaque instruments,chaque paroles de façon à ce que cela viennent vous titiller l’oreille, comme un bon vin peut caresser ton palais.. un bon repas égayer tes papilles !!!
    Mais j’avoue qu’il m’arrive quand je suis en colère ou triste, de monter le son comme si la musique créait une barrière empêchant les problèmes ou les soucis de rentrer !!!!
    Ce que je peux ajouter, c’est que j’ai autant du plaisir à vous écouter qu’à vous regarder jouer de la musique quand je vous vois Cathy et toi .Ses yeux dans tes yeux au point de ne former qu’une seul personne .. qu’un seul instrument..c’est un RÉGAL !!!
    MERCI

  2. merci Cher Pierre,
    Je l’évoque la question de la gratuité, que lorsque je parle de lieux pour accueillir des musiciens. Si on peut les payer (et même les amateurs) , tant mieux!. Je partage pour le reste ton analyse. Merci d’avoir mis ton grain de sel dans le débat.

  3. Cher Pierre,

    billet d’humeur? Vas-y, c’est toujours un excellent moyen de provoquer la réflexion.
    2 choses: Quel rapport entre le problème de la nuisance sonore et la gratuité des musiciens?

    Maintenant point par point: La nuisance sonore ne vient jamais d’un groupe de musiciens acoustiques ou amplifiés normalement.
    Elle vient soit de cette merde de boum boum boum qui rend les gens cons et fous, donc irrités, soit du bruit induit par le public qui parle et festoie. Ou bien encore lorsque le groupe est vraiment sonore comme une banda par exemple.
    Avez-vous entendu parlé d’une plainte lorsqu’il y a un orchestre de Jazz, de chambre, de tango?

    Quant à la gratuité,c’est le problème de la poule et de l’œuf. Programmer un groupe dans un bar ou un restaurant dans la légalité n’est tout simplement pas rentable. Pourquoi un musicien coûte plus cher à déclarer qu’un employé de maison par exemple? La Musique et les produits culturels (DVD’s et autres CD’s, films etc.) sont devenus du consommable et grosso modo, plus personne aujourd’hui ne veut “payer” pour acheter de la Musique.Et si tu trouves des musiciens qui jouent gratuitement,tu auras de la Musique en rapport qualité-prix! Regardez ce qu’est devenue la fête de la Musique; pour un groupe qui joue “vraiment”, il y a Quarante “orchestres” de bras cassés, sans compter le nombre de crétins qui se promène avec un jumbé! Et cet instrument s’entend loin, très loin.
    Bon, assez de négatif, et bienvenu aux nouveaux ennemis que je ne vais pas manquer de me faire, mais voici une idée positive.
    Est-ce qu’une mairie, même dans un village ne pourrait pas accorder une subvention à quelque lieu (bar du village ou du quartier) et permettre de programmer des gens payés.
    Quant à l’éternel débat amateur vs pro, et bien voici ce qui se passe à Paris. Il y a plein de lieux (bar ou restaurants) qui font jouer des musiciens au chapeau. Et pour être programmé dans ces lieux il faut faire la preuve que l’on va faire venir tous ces amis.Résultat, il n’y a que les amateurs qui jouent.
    Même phénomène dans la peinture: Tous les galeristes mettent la clé sous la porte car il n’y a que des amateurs et le marché est saturé de produits médiocres.
    Alors les pros jouent peu, donnent des cours (bonjour la qualité de la pédagogie) et prient tous les soirs pour garder le statut d’intermittent du spectacle.
    Tout ceci ne permet plus l’émulation et la confrontation, donc abaisse le niveau de la Musique.

    Si quelqu’un a une solution…

    • Pierre et la polémique (victor)
      Alors là c’est trop fort !!! je suis a Londres pas de lieux musicaux, et je lis quoi que maintenant dans le sud-ouest et notamment à Bayonne les commerçants “ne feront plus payer leurs courses aux musiciens bénévoles” … c’est toujours la même chose il y a les musiciens et ceux qui font de la musique (en plus de leur job !)
      Mais en défiscalisation sachez que vous pouvez faire preuve d’un acte de mécénat lorsque vous achetez une peinture !!!!
      Alors mairies ou communauté d’agglomérations , mécènes offrez à vos concitoyens de la qualité faites jouer les musiciens et arrêter les cousins du potes à xabi qui nous cassent les oreilles aussi…. faisons en sorte que notre région nous propose hors période estivale des lieux de qualité où se retrouver pour partager le plaisir d’un concert de jazz.
      Pour la gratuité tu parles !! on en déplore le résultat aujourd’hui, jeunes mauvais ou 3ème âge voulant jouer absolument, ils n’ont que créer des endroits que je qualifierai de bouffe-merde avec des commerçants qui se foutent de la musique et qui utilisent ” ces gens là !!” pour se faire une “animation” gratos c’est pitoyable
      mais je trouve facile d’en parler plutôt que d’agir
      bizzzz Patoue

  4. Je suis bien d’accord avec tout ce que tu dis, qu’il s’agisse du bruit ou du reste. Le reste est important : le jazz est la musique de tout le monde et pas seulement de la musique pour musiciens, pour érudits ou pour spécialistes. D’ailleurs, et ça ne vaut pas que pour notre chère musique, plus c’est simple (je n’ai pas dit indigent), plus c’est beau… et plus c’est difficile…
    Ce n’est pas non plus une musique dont l’exécution doit devenir le pré carré de détenteurs d’un permis de jazzer… tu as cent fois raison et tes commentateurs aussi de taper sur ce clou, sur lequel on ne tapera jamais assez.

  5. Bravo Pierre pour ton plaidoyer… Lol !
    J’apprécie beaucoup ton objectivité et ta sincérité, mais ça tu le savais déjà… Tu as tout dit dans cet article et cette bravoure qui t’anime à propos du sujet, ne m’étonne pas.
    Tu me pardonneras d’avoir osé placarder l’article et le croquis en question, sur mon mur (FB),une idée qui est la tienne, que je ressens et que je partage pleinement, tu t’en doutes.
    Les moments privilégiés, musicaux et amicaux que nous avons consommé, restent indélébiles et tu connais mon engagement à propos du sujet que tu soulèves. Je reste à tes côtés pour soutenir tes dires…
    Salut Pierre et que notre combat soit entendu, au delà de toute attente, contre vents et marées, où que ce soit, à Bayonne comme à la Réunion ou ailleurs…
    Bien amicalement !!!

  6. La police ne se déplace pas sans plainte expresse et répétée (peut être pas) de riverains. Le bon peuple devient de plus en plus énervé et intolérant. Déjà la crise les empêche de dormir … alors la musique … Le quidam préfèrera toujours téléphoner anonymement aux “forces de l’ordre” au lieu de règler le problème tranquillement et directement avec le gérant ou le patron des bars ou lieux de musique incriminés.
    Quand à la sacem l’urssaf et autres taxes c’est un autre problème. Bientot il faudra une carte de musicien délivrée par le “haut commandement du ministère de la culture bien pensante” pour pouvoir acheter un instrument de musique.
    Vive la musique !!!!!!!!!!!!!! et pas seulement acoustique !!!!!!!!!!!!!!

  7. Merci Pierre c’est très bien écrit ta narration. Surtout, tu parles de Bayonne là où l’an dernier je me suis éclaté disons plus sur Biarritz) avec une Fanfare du coin lors de la Coupe de France des Rallyes. On s’est bien éclaté en faisant du boum boum aux bords des plages sous un chapiteau et ce fut merveilleux.Quelle ambiance chaude et bruyante ??

Donnez votre avis

Votre email restera confidentiel. Les champs requis sont indiqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*