Porquerolles 2: Randy Weston

Dès le premières notes du piano, avant même l’entrée de la rythmique, la pulsation est là, sous le toucher percussif de Randy Weston, les doigts parallèle aux touches, droits comme des mailloches. L’Afrique est partout dans cette musique: dans les titres des morceaux (African Sunrise, African Lady…), dans les percussions de Neil Clarke, dans les riffs obsessionnels de la





Jazzman.fr – Le Blog
La suite sur le site de Jazzman

Commentaires
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ajoutez votre grain de sel à cet article

Votre email ne sera pas publiéLes champs requis sont marqués *

Vous pouvez utiliser HTML tags et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.