Eddy Gustave

La musique Guadeloupéenne , du moins la traditionnelle est très variée et riche de personnalités. Mais c’est déjà, semble t-il,  le passé. Le Zouk,  et le  Gwo Ka connaissent un beau succès depuis les années 80. Et tout le monde connait le groupe Kassav et des artistes comme Dominic Koko.

Hélas, les danses d’autrefois (Mazurka,  biguine , quadrille, Merengue) sont moins prisées,  car seuls les anciens jouent encore ces musiques dans les petits bals de campagne. Heureusement,  certains de ces semeurs  sont encore là pour transmettre aux jeunes générations leur patrimoine personnel. Il faut aller dans le cœur de la Guadeloupe pour découvrir ces musiciens antanlontan .qui jouent sans sono la musique d’un autre temps.

La ville de Morne à l’eau et son sympathique maire, ont pris l’habitude de faire régulièrement honneur aux musiciens en leur consacrant des soirées spectacle. C’est ainsi que le 16 novembre,  ils ont rendu un magnifique hommage à l’un de ses fils Eddy Gustave . Nous y étions:

Eddy Gustave,  né en 1936,  a vécu une magnifique carrière et aime maintenant faire partager ses souvenirs et sa science aux anciens comme aux plus jeunes. Nous l’avions  découvert depuis plusieurs années dans le cadre du Festival de la Harpe. Sa clarinette se mêlait harmonieusement aux musiques du monde entier.

Eddy, intarissable conteur,  nous a narré son parcours musical exceptionnel Ses parents ne l’ont pas orienté vers la musique et Eddy  s’est retrouvé laborantin!… Son patron a voulu compléter sa formation , et le jeune homme abandonnant les éprouvettes,  a découvert pendant de nombreuses années Paris et ses légendaires boites et cabarets si fréquentés des antillais.. Eddy aime énumérer ces lieux magiques  et se souvenir qu’il a souvent  joué aux côtés de Al Lirvat tromboniste et magnifique compositeur ,de Robert Mavouzy saxophoniste que les antillais, mais aussi les jazzmen du monde entier vénéraient. Dans les années  50 et 60. devenu un excellent clarinettiste et saxophoniste alto, Eddy a beaucoup joué dans la capitale de l’hexagone et notamment une dizaine d’années à la “Canne à sucre”.

Il est revenu bien plus tard dans sa Guadeloupe natale pour devenir un des meilleurs musiciens locaux, mais aussi un auteur compositeur et un éditeur de musique. Il a enregistré abondamment et  a toujours conservé la passion du jazz et de la musique créole. Il continue à l’enseigner aux jeunes comme aux moins jeunes, tous ses élèves (la Master class d’Eddy)  que nous avons écoutés sur la scène de Morne à l’eau,..

Ce vendredi soir, ce fut une fête magnifique en plein centre ville sur cette belle place Gerty Archimède. Liliane Loial avait voulu faire une immense surprise à Eddy,  et avait merveilleusement préparé ce bel hommage. Tous les amis sont venus. Et tous on joué devant Eddy qui racontait au fur et à mesure tout ce qu’il avait vécu avec ses nombreux copains. Certains sont venus de loin et ce n’était pas prévu….Claire Lefur avec la harpe gentiment prêtée par Jacqueline Le Herant., mais aussi Kti avec son accordéon, tout comme le guitariste marseillais Raymond Gratien. Mais c’est surtout le clarinettiste Frank Bilot, venu de Guyane qui allait former un magnifique duo avec Eddy alors que l’orchestre était au complet pour faire vibrer la place. D’autres amis, comme Jomimi et la chanteuse Mariza sont venus partager la musique dans  le grand final..

Un évènement marquant dans notre petite île papillon. Nous sommes heureux pour Eddy.

Frank Bilot, Liliane et Monsieur le Maire de Morne à l’eau entourant Eddy

Commentaires
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.