Clicky

A Choeur et à Voix – Karen Young

Aujourd'hui, 7e édition du Collectif Blogueurs Jazz initié par Z en décembre 2007. L'objectif étant pour un groupe de blogueurs d'Europe et du Canada, tous animés par la passion du Jazz, de publier simultanément un texte sur un sujet commun. Nous avons choisi cette fois de traiter du jazz vocal. Vous pouvez lire les billets de tous les collaborateurs en suivant les liens plus bas.

Karen Young, la poétesse du jazz

Nous célébrerons la Fête Nationale des Québécois le 24 juin prochain et je tenais à vous présenter une artiste d'ici. La chanteuse Karen Young représente mon lien affectif au jazz, mon ange musical en quelque sorte. J'ai souvent écrit au sujet de Karen et ceux qui recherchent des informations biographiques pourront consulter mes billets ici et . Aujourd'hui, ce billet lui est dédié sous forme de vagabondage poétique, avec toute mon admiration. Écoutez, ressentez, laissez-vous toucher…

Sur la batture de septembre

De l'autre côté des roseaux

Il a neigé de grands oiseaux

Et cela s'ébroue et se cambre

Et s'appelle à grands coups de bec

Et se nomme mâle et femelle

Un petit vent se lève et mêle

Sa musique aux jeux de l'air sec

Les oies

Paroles, Gilles Vigneault

Album, Karen Young, La Couleur Du Vent


I'm gonna hurt you,

I'm gonn seem cruel,

But without me as your crutch,

You may find yourself too.

Freedom

Je te ferai mal,

Te paraîtrai cruelle,

Lorsque je ne serai plus pour toi cette béquille,

Tu trouveras peut-être ce que tu es vraiment.

Liberté

Paroles, Karen Young, Francine Martel

Album, Young/Donato, en Vol III

Vraiment, vraiment

Tu me feras tout ça.

Le toucan pisse au vent,

Je te désire tout l'temps.

Cou cou courou coucou courou coucou

Le courant me pousse

Dans ton delta, dans ton delta.

Chaude était la nuit

Paroles, Richard Desjardins

Album, Karen Young, Karen Young

Comme une fleur, une femme devrait être cueillie couverte de rosée.

Kokvo Etsevete

Chant traditionnel bulgare

Album, Karen Young, Good News On The Crumbling Walls

Chanson: Stolen Moments

The man who only live for making money

Lives a life that isn't necessarily sunny;

Likewise the man who works for fame —

There's no guarantee that time won't erase his name

The fact is

The only work that really brings enjoyment

Is the kind that is for girl and boy meant.

Fall in love — you won't regret it.

That's the best work of all — if you can get it.

Holding hands at midnight

'Neath a starry sky…

Chanson: Nice Work If You Can Get It

Paroles, George Gershwin

Album, Karen Young, Nice Work If You Can Get It

Mes amis québécois sauront où trouver les albums de Karen. Mes amis européens qui voudraient se procurer ces merveilles de poésies musicales pourront consulter le site web de Karen ici. Karen possède sa propre étiquette de disques. Vous contribuez ainsi à promouvoir une artiste indépendante à mettre de la beauté dans votre vie.

Les collaborateurs de ce collectif:

Ptilou’s Blog: Elizabeth Kontomanou

Maître Chronique: Kurt Elling

L’ivre d’image: Anthony Joseph

Jazz à Paris: Jazz Divas

Mysterio Jazz: Jeanne Lee

Jazz O centre: Patricia Barber

Jipes Mood: Cassandra Wilson

Jazz Chroniques et coups de coeur: Betty Roche

Jazzques: Mélanie De Biasio et Julie Jaroszewski

Belette & Jazz: Musica Nuda

Bonnes visites… bon jazz… et bonnes découvertes!

Un billet de Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.

Jazz Frisson, votre blogue de jazz francophone.
Un frisson de bonheur dans vos oreilles!
Nouveautés discographiques, mp3, vidéos,
comptes rendus de spectacles et mes réflexions
sur le jazz de Montréal et d'ailleurs.

La suite sur le site Jazz Frisson

zp8497586rq
zp8497586rq
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parlez-en à vos amis